Pilotes volontaires : les ailes du coeur

C'est un défi de haut-vol pour aider les migrants. José Benavente et Benoît Micolon ont troqué leurs habituels 747 Cargo contre des mono-moteurs français qu'ils pilotent 8 heures durant, au large de Lampedusa. Ces bénévoles remuent ciel et terre pour repérer d'éventuels bateaux de migrants en difficulté dans la Méditerranée, où 15 000 personnes sont mortes depuis 2014.

L'idée a germé en janvier dernier. Les deux hommes achètent un avion qu'ils baptisent "Colibri" en hommage au mouvement de Pierre Rabhi. Leur association - Les Pilotes Volontaires - a depuis lancé un appel aux dons pour pouvoir multiplier les interventions. Basés à Lampedusa après avoir été refoulés par Malte, les deux compagnons de route français prennent ainsi le relais des rares bateaux humanitaires encore présents dans la zone, tels le Mare-Ionio. Pendant ce temps, l'Aquarius est encore amarré à Marseille, sans pavillon. Reportage d'Alban Mikoczy, Florence Crimon et Claudia Billi.

L'info en + : le nombre de traversées en Méditerranée centrale a chuté de 80 % en 2018, mais celles-ci font plus de morts qu'avant (en 2018, 1 personne sur 15 n'arrive pas, contre 1 personne sur 42 l'an dernier). 

 

Publié par Alban Mikoczy / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article