L'Italie aujourd'hui : 60 ans du traité de Rome, un anniversaire sous haute tension

Un dispositif de sécurité exceptionnel pour accueillir 60 hommes politiques européens - Vague de manifestations contre les mafias - L'expresso italien franchit le cap de l'euro symbolique

60 ans du traité de Rome : un anniversaire sous haute tension

60 ans du traité de RomeLa capitale italienne prépare l’anniversaire des 60 ans du traité de Rome, fondateur de la première communauté européenne. Une célébration à laquelle participeront ce samedi plus de 60 chefs d'Etat et de gouvernement européens. Face aux menaces terroristes auxquelles la ville fait face, un dispositif exceptionnel sera mis en place.  

Plus de 3000 policiers seront présents dans le centre de Rome, plusieurs dizaines de tireurs d’élite placés sur les toits. Un dispositif jamais vu depuis les funérailles du pape Jean Paul II en 2005.

La mairie craint également des débordements en marge de l’évènement. Des groupes eurosceptiques ont déjà fait part de leur intention de marcher contre l’Europe dans les rues de la capitale, alors qu'une grande marche des pro-européens est également organisée au même moment. La célébration de cet anniversaire risque donc de se faire sous haute tension.

 Des milliers de personnes dans la rue contre les mafias

Manifestations contre la mafia à LocriDepuis ce weekend, plusieurs dizaines de milliers d’italiens sont descendus dans les rues pour faire entendre des messages contre les organisations mafieuses.

Pour la première fois, la journée de lutte contre la mafia s’est déroulée hier. Elle avait été inaugurée dimanche par un discours du président de la république italienne Sergio Mattarella.

Dans tout le pays, plusieurs cortèges sous l'égide des associations anti-mafia ont battu le pavé et des minutes de silence en l’honneur des victimes ont été respectées dans plusieurs régions.

L’expresso italien franchit un seuil symbolique

L'expresso italien « C'est fort de café » s'exclameront bientôt les italiens en payant leur expresso ou leur capuccino. Les prix des boissons à base de café devraient augmenter de 10 à 20 centimes dans les semaines à venir. 

En Italie, le « petit noir » a la réputation d’être parmi les moins chers d’Europe. Son prix est fixé symboliquement à 1€ dans la plupart des établissements, voire moins. A partir de cet été, le prix franchira donc ce seuil symbolique. Au pays de l’expresso, l'envol des prix laisse déjà un goût amer.

A lire aussi