L'Italie aujourd'hui : après le tremblement de terre d'août, les habitants en colère contre l'Etat

Cinq mois après le séisme, colère des habitants face à la lenteur des reconstructions. Les arrivées de migrants sur le sol italien multipliées par 3 en 2017.

"La bureaucratie tue plus que les séismes"

Prés de 5 mois après le tremblement de terre (300 morts), les travaux de reconstruction des villes d'Amatrice et Accumoli n'avancent pas. Au cours d'une manifestation, les habitants ont exprimé leur colère, pointant la responsabilité de l'Etat.

"La bureaucratie tue plus que les tremblements de terre” pouvait-on lire parmi les slogans. Selon eux, l’argent est disponible mais la lenteur de l’administration bloque la reconstruction. Les conditions météo rendent, en plus, la situation encore plus compliquée. Ces derniers jours, il a fait jusqu‘à -12 degrès et les tout premiers travaux qui avaient commencé ont dû être suspendus, explique la Repubblica.

Déjà 3 fois plus de migrants début 2017 que l'an dernier.

L'inquiétude grandit en Italie : pour la première fois, l'hiver et la tempête n'arrêtent pas l'arrivée de migrants par la mer. Depuis le début du mois de janvier, 729 personnes ont déjà rejoint les côtes italiennes, trois fois plus que l'an dernier à la même période. Des traversées qui s'effectuent dans des conditions terribles, avec de nombreux morts.

A lire aussi