La Rome du vice et de la misère

Rome au 17ème siècle. Le centre de l'univers chrétien. La capitale des arts.
Peintres, sculpteurs, architectes de toute l'Europe y accourent alléchés par la manne du Vatican et de ses prélats, grands mécènes, stimulés par le bouillonnement culturel qui en résulte.
De jour, cela donne des créations sacrées. De nuit, des oeuvres inimaginablement profanes inspirées de la vie courante que menaient les artistes à Rome en ce temps là.
Villa Medicis jusqu'à cet hiver, au Petit Palais à Paris au printemps, l'exposition "les bas-fonds du Baroque" révèle pour la première fois l'envers du décor. Le côté pile de la Rome sacrée du 17ème.

Pour en savoir un peu plus <a href="http://www.culture.fr/Actualites/Musee-Expos/Les-Bas-Fonds-du-baroque/(theme)/1

A lire aussi