Attention : zone sans selfie !

Après deux incidents coûtant la vie à trois personnes en Inde le week-end dernier (9 et 10 janvier 2016), la police indienne de Bombay établit seize zones de "non-selfies".

Pas d'anti-égocentrisme dans cette décision. Tout est une question de sureté, selon la police. Aujourd'hui, la pratique des "selfies" rend la photographie dangereuse. Le 9 janvier dernier, trois personnes ont trouvé la mort en Inde... à cause d'un selfie.

Samedi 9 janvier dernier, à Bombay, dans l'Etat du Maharashtra, trois jeunes filles d'environ 20 ans veulent immortaliser leur promenade en bord de mer, dans le quartier touristique de Bandra. Elles montent sur un rocher pour se prendre en photographie. Dos à la Mer d'Arabie, elles n'ont pas vu la vague qui les a emportées. Un homme, Ramesh Walunj, a sauté dans l'eau pour leur porter secours. Il a réussi à ramener deux jeunes filles avant de se faire lui aussi emporter par le courant. Son corps a été retrouvé sans vie lundi 11 janvier. Celui de la troisième jeune fille est toujours recherché.

Depuis, la police de Bombay a décidé d'établir 16 zones où le selfie sera fortement déconseillé ; le communiqué précise : « après ce malheureux incident, nous avons décidé d’identifier 16 endroits où prendre des selfies peut être source de danger mais nous pourrions en ajouter d’autres ». La police sera présente et chargée de prévenir les gens contre la prise de photographies dangereuses.

russie selfie

"Le selfie tue"

Les exemples de selfies mortels sont nombreux en Inde. Le même week-end, au Cachemire (nord-est du pays), Abishek, 20 ans, voulait lui aussi garder un souvenir mémorable de la visite d'un fort. En essayant de grimper au sommet, malgré les protestations de ses amis, il a chuté et est mort des suites de ses blessures crâniennes.

De nombreux médias soulignent qu'en 2015, plus de personnes sont mortes en prenant un selfie qu'attaquées par un requin ! La mode du selfie a fait au moins 14 morts en Inde rien qu'en 2015.

Plusieurs docteurs indiens en psychiatrie soulignent la dangerosité de cette mode : le selfie, ayant pour but premier d'être partagé sur les réseaux sociaux, occulterait le risque d'une prise photographique au profit du sensationnel. L'Inde et la Russie seraient les deux pays où les victimes du selfie seraient les plus nombreuses... La Russie a même promulgué un guide de conseils, intitulé "le selfie tue", à l'été 2015.

 

Amanda Jacquel (St.)

A lire aussi