Eurovision: les candidats les plus marquants de l'édition 2015

Il y a ceux qui prennent l'Eurovision au sérieux. Ceux qui en profitent pour faire passer un message, et ceux qui voit ce grand concours de la chanson en Europe comme un moyen de s'amuser en mêlant audace, kitsch et bonne humeur.

A Vienne - l'Autriche est cette année le pays organisateur - les festivités ont déjà commencé. Avant la grande soirée du samedi 23 mai, deux demi-finales sont organisées. Sur les 33 pays présents, ils ne seront que 20 à défendre leurs chances. La France fait partie des qualifiés d'office avec l'Autriche, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni, l'Espagne et exceptionnellement cette année... l'Australie !

Mais avant de vous faire vivre cette 60e édition de l'intérieur (nous serons sur place à Vienne), voici un tour d'horizon des candidats les plus marquants de ce cru 2015.

 

Les messagers de l'Eurovision

Pour les participants, le concours est souvent l'occasion de délivrer un message de paix, d'amour ou de tolérance comme l'année dernière avec Conchita Wurtz. En 2015, ce sont les Finlandais de PKN qui bouleversent nos idées reçues en abordant un sujet tabou : le handicap. Déjà très connu en Finlande, le groupe est composé de quatre membres d'une quarantaine d'années, tous trisomiques ou autistes. Avec leur style mélangeant punk et métal, ils étaient considérés comme des concurrents redoutables, mais ont été éliminés en demi-finale...

Rappelons qu'en 2006, la Finlande avait déjà gagné l'Eurovision avec un groupe pour le moins atypique ... les monstres métalleux de Lordi.

Pour d'autres, c'est également l'occasion de pointer du doigt des situations difficiles dans leur pays. Comme l'Arménie qui, cent ans après le génocide, rend hommage à la diaspora arménienne avec le groupe Genealogy.

Ou encore le représentant roumain Voltaj qui souhaite attirer l'attention sur les enfants orphelins de Roumanie, que leurs parents ont abandonnés pour aller travailler en Europe de l'Ouest.

 

De l'opéra à la variété

L'Eurovision ce sont aussi des grandes voix. Exit les timbres chevrotants et les notes mal placées !

Parmi les favoris de cette année, les Italiens d'Il Volo. Ils sont beaux, ils sont jeunes, leurs voix sont impressionnantes et ils chantent l'amour. Et en italien s'il vous plait ! Ce trio de charme est déjà connu dans de nombreux pays. Notamment en France, où ils ont été sacrés disque d'or il y a quatre ans.

Chaque année, le concours connait son lot de rebondissements. En 2015, c'est du coté de l'Allemagne que ça se passe. Le candidat Andreas Kümmert, vainqueur de l'édition allemande de The Voice 2013, s'est désisté au dernier moment après avoir été massivement plébiscité par le public.

Un coup de chance énorme pour Ann Sophie, la candidate arrivée deuxième lors de la présélection nationale, et qui représentera finalement son pays à Vienne.

Et la France dans tout ça ? Une voix puissante, celle de Lisa Angell qui a crée la surprise lors des premières répétitions à Vienne.

Seule hic, la chanson, jugée "déjà vue", voire "ringarde" par ses détracteurs. Composée par le frère de Jean-Jacques Goldman, le titre N'oubliez pas évoque la Seconde Guerre mondiale. Un choix audacieux, cela va-t-il suffire à mettre fin aux 38 ans sans victoire de la France ?...

 

Les chouchous des bookmakers

Depuis des semaines, les paris vont bon train autour de l'Eurovision. Qui remportera l'édition 2015 ?

Pour l'instant, deux pays se démarquent aux côtés de l'Italie. Avec en tête, la Suède et Måns Zelmerlöw avec Heroes. Un titre qui devrait faire danser le public de la Wiener Stadthalle, où se déroulera l'événement.

L'Estonie quant à elle, mise sur une "chanson intemporelle". Le duo composé d'Elina Born et de Stig Rästa interprétera la chanson Goodbye to yesterday à Vienne.

Samedi 23 mai, en direct devant près de 200 millions de téléspectateurs, ils vont devoir faire leurs preuves. Une cérémonie retransmise sur France 2, et commentée par Stéphane Bern et Marianne James.

 

Par Camille Wormser

A lire aussi