Ce que va me coûter la semaine de 4 jours et demi

L’un des sujets les moins abordés dans les médias, concernant les nouveaux rythmes scolaires, est le coût que cela va représenter pour les enseignants. Je me suis amusé à calculer combien le passage à la semaine de 4 jours et demi allait me coûter, à moi, instit lambda, dix ans de carrière, deux enfants. J’aurais peut-être pas dû.

Pour la semaine de 4 jours et demi

Avant toute chose, il me faut ici redire que je suis POUR la semaine de 4 jours et demi, parce que je pense que les journées sont trop chargées pour les élèves, les heures de classe trop denses, et que les premiers à en pâtir sont les élèves en difficulté, qui s’enlisent. Je ne suis pas persuadé que la réforme des rythmes qui sera mise en place à la rentrée 2013 soit la meilleure, je ne vois pas trop le gain pour la classe en l’état actuel, parce que le volume horaire annuel ne change pas, que les heures de classe seront donc toujours aussi denses et que j’ai beaucoup de doutes sur la qualité du périscolaire qui sera mis en place ; j’attends une réduction des vacances d’été qui me donnerait deux semaines de plus pour boucler un programme démentiel que le ministre a encore alourdi avec la morale laïque, j’attends avec encore plus d’impatience un indispensable allègement de ces programmes sans lequel l’allègement des rythmes ne sera que chimère ; enfin j’aurais préféré le samedi matin au mercredi matin. Je suis pour la semaine de 4 jours et demi, donc, mais pas tout à fait celle qui nous attend, on l’aura compris.

En septembre, les élèves de ma ville seront parmi les 22% de petits Français à essuyer les plâtres. La formule retenue est la suivante : le lundi et le jeudi, on aura classe de 8h30 à 16h30, comme aujourd’hui. Le mardi et le vendredi, les cours s’arrêteront à 15 heures, laissant la place à une heure et demie d’activités périscolaires, récréation incluse. Le mercredi matin, classe de 8h30 à 11h30, donc.

rythmes

Finie la cantine

Comme bien des instits de France et de Navarre, je "fais la cantine" plusieurs fois par semaine, histoire d’arrondir mes fins de mois (pour ceux qui ont encore des doutes sur le fait que les instits français sont mal payés, petite session de rattrapage par ici). Cette année, je fais la cantine deux fois par semaine, une collègue fait les deux autres jours, on assure donc un service hebdomadaire complet à deux. Deux heures de travail à chaque fois, à 10,37 € brut de l’heure, soit 9,46 € net. A raison de 36 semaines à 37,83 €, j’ai donc gagné cette année 1 362,19 € net en faisant la cantine.

La réforme des rythmes scolaires prévoit une heure par semaine d’Activité pédagogique complémentaire (APC), qui sera coupée en deux fois une demi-heure dans notre commune, sur le temps de pause du midi. Du coup, ces deux midis-là, pas question de faire la cantine. Comme ma collègue fera son APC les mêmes jours que moi (on ne peut pas choisir ses jours), on ne pourra plus assurer à nous deux un service hebdomadaire complet : il nous faudrait à chacun un demi-service. Or la commune ne propose pas de demi-service, les animateurs qui seront recrutés l’année prochaine le seront à titre hebdomadaire sur un service complet…

Donc, l’année prochaine, plus de cantine, ni pour ma collègue, ni pour moi. Manque à gagner : 1 362,19 € net. A ceci, il faut ajouter le prix des repas, aujourd’hui compris dans le service, demain à payer : 3,79 € le repas pour ce qui me concerne (bon, d’accord, c’est pas cher, mais croyez-moi, le rapport qualité-prix est encore défavorable), soit 272,88 € supplémentaires sur un an.

Coût total de l’arrêt de la cantine : 1 635 €, soit une baisse de mes revenus annuels de 6,75% environ. Presque un salaire. Le prix de chouettes vacances.

Frais de garde de mes enfants

J’ai une petite fille en bas âge, que je fais garder par une assistante maternelle agréée tous les jours (trop de demandes pour la crèche dans ma ville, pas de place pour nous). Tous les jours sauf le mercredi. Enfin, ça, c’était avant. Dès la rentrée de septembre, il me faudra laisser mon enfant chez la nounou au moins la matinée (dès 7 h 30, histoire d’être dans ma classe à l’heure), soit, temps de transports compris, 5 heures minimum repas inclus, soit la journée complète facturée. Petit coup de calculette : l'année prochaine, je vais devoir débourser 1 116 € de frais supplémentaires de nounou. Heureusement, notre nounou n’est pas très chère (et elle est géniale).

Voilà pour la petite. Mais j’ai aussi un aîné. Il se trouve que je n’habite pas dans l’académie dans laquelle je travaille. La ville où je réside ne passera aux 4 jours et demi qu’en 2014, et mon fils avec. L’année prochaine, il faudra donc que je le laisse au centre de loisirs le mercredi matin. Je ne pourrai le reprendre qu’après le repas, ce qui me reviendra chaque mercredi à 7,90 €, soit 284,40 € sur l’année.

Coût total des frais de garde générés par les nouveaux rythmes : 1 400 €.

Frais de transport

Il se trouve que je vais à mon travail en transports en commun, et que j’ai un abonnement ; je n’aurai donc pas de frais de transport supplémentaires en allant un jour de plus chaque semaine à l’école. Mais de nombreux instits n’ont pas ma chance et vont à l’école en voiture… or le prix de l’essence n’est pas à la baisse, vous devez être au courant.

Je pose zéro et je retiens trois…

L’année prochaine, le passage à la semaine de 4 jours et demi va donc me coûter 1 635 € à cause de la fin du service de cantine + 1 400 € de frais de garde supplémentaires pour mes deux enfants, soit au total 3 035 €, ce qui correspond à 12,5 % de mes revenus (bon d’accord, là je triche, les frais de garde sont à répartir entre la mère de mes enfants et moi). Voilà ma situation, ce n'est que la mienne, tous les instits n'auront pas les mêmes frais, certains n'auront pas les miens, en auront d'autres...

Dites donc, ça tombe bien que je sois assez attaché à mes convictions, dans l'ensemble : j'aurais presque de quoi être contre la semaine de 4 jours et demi, vu ce qu'elle va me coûter l'année prochaine !...

Fort heureusement, le ministre a prévu un geste : on parle de 90 € annuels. Mais c’est pas encore sûr.

 

Suivez l’instit’humeurs sur Facebook.

A lire aussi

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=1300024473 Marie Anne Thomas

    Le lundi et le jeudi, la commune sera donc hors la loi, puisque la loi dit qu'il ne faut pas plus de 5h30 de cours par jour, et qu'il y a 6h....
    A part ça, je n'ai pas fait le calcul. mais avec 3 enfants scolarisés dans le premier degré (enfin, 4 quand ça passera chez nous, en septembre 2014), ça va me coûter un bras, et sans doute une jambe. Car mon travail ne se rapprochera pas (1/2h de route), que j'aurai autant d'heure à faire par jour, mais que la garderie (payante) commencera plus tôt l'après-midi. J'en viens à imaginer que mon fils de 11 ans et demi( toujours quand passer la réforme) récupérera ses soeurs à la garderie...

    • http://www.facebook.com/profile.php?id=1567596094 KAren Bouzounie

      non pas hors la loi puisque tout avait été prévu et cela rentre donc dans les dérogations permises par le texte de loi... mais sinon oui les parents aussi devrait faire leur calcul... un exemple dans une commune voisine de la mienne : l'école termine à 15h30 sans garderie scolaire... aux parents de se débrouiller pour récupérer leurs enfants!!!!!

      • Manon A

         alors là je vous conseille de "gueuler" des activités périscolaires doivent être mises en place OBLIGATOIREMENT dans toutes les communes, là cette commune est vraiment hors la loi !

  • Hélène56

    Et quand l'école le samedi matin a été supprimée, ça a donné quoi ?? Vous avez gagné combien en transport et garde d'enfants ??

    • http://www.facebook.com/profile.php?id=1567596094 KAren Bouzounie

      Certes le calcul n'avait pas été fait à cette époque mais ce n'était pas non plus la même conjoncture économique... et tout ça c'est sans compter sue la perte de temps car par exemple dans mon école, nous allons subir 3 heures de pause méridienne, le tout sans cantine où déjeuner, sans salle de maîtres pour travailler et sans possibilité de rentrer chez soi car trop loin... mais c'est sûr ceci n'est pas quantifiable en euros... pour finalement alléger les journées de 8h00 à 16h00 comme aujourd'hui... tout ça pour ça!!!!

    • clemso

      Hélène, le samedi matin, on n'avait pas de frais de garde d'enfants, on avait un conjoint qui lui ne travaillait pas, et s'en occupait au domicile. C'est à dire des gens comme vous, qui venaient ensuite à 11h30 discuter avec les enseignants de leur progéniture, ça tombait bien, c'était le seul jour où ils pouvaient être là. Tout le monde était content. Enfin, sauf vous je suppose, vu votre réaction anti-instit primaire.

      • ninon83

         je tiens quand même à préciser qu'il y a des parents qui travaillent le samedi matin (et même l’après-midi) et également le mercredi toute la journée. alors arrêtez vous allez me faire pleurer. il faut qu'on s'organise avec les grands parents, pour aller récuperer les enfants à l'école; je suis secrétaire médicale et mon mari est éducateur.je ne fais pas partie des "gens comme vous", comme beaucoup. et si vous  utilisez le mot enfant pour les vôtres d'enfants, utilisez le également pour les nôtres, et non le mot "progéniture". merci pour eux (ce qui prouve le respect infini que vous avez pour vos élèves). une maman plus qu'en colère.

        • XLM

           Mais pourquoi cette haine des instits ? Vu votre réaction, ils sont certainement les seuls à pouvoir inculquer à vos enfants la tolérance et l'humour. Je précise que je ne suis pas instit, et j'espère que mes études ne me porteront pas à l'être car c'est un métier certes passionnant mais très difficile et très peu respecté. A propos de respect, celui-ci est la base d'un bon apprentissage à l'école, ne soyez donc pas en colère contre l'éducation nationale pour l'échec de vos enfants mais plutôt contre vous-même qui leur avez appris le mépris de l'apprentissage qui leur était offert.

        • MaudCha

          Vous travaillez 6 jours sur 7? Vous n'avez  jamais l'occasion de rencontrer l'enseignant de votre enfant? 
          Le samedi quand on travaille soi-même et que son conjoint aussi, il est bien plus facile de s'arranger avec son entourage que le mercredi objectivement non???
          Et "plus qu'en colère" qu'est-ce que ça signifie exactement, et contre quoi/qui? Cette réforme vous satisfait?  Alors vous êtes une maman "plus que contente" non?

    • cececece

      Le samedi matin, il est toujours plus aisé de trouver quelqu'un pour faire garder notre enfant (papy, mamie, conjoint, ....) que le mercredi. Quand le samedi matin a été supprimé, on y a gagné un aller/retour, vous avez raison. Par contre, ces heures ont été supprimées pour les élèves, mais ont été transférées dans la semaine pour les enseignants, en 2008. Nous avons donc dû payer davantage de frais de garde le soir par exemple.
      VOS enfants ont perdu, en 2008, 2h de cours par semaine. En 2013 (ou 2014), vos enfants repasseront à 4 jours et demi (avec quasiment les mêmes horaires qu'avant 2008) MAIS ne récupèreront pas ces 2h de cours ''volées'' en 2008. Non, ils passeront par contre encore + de temps en collectivité...

      L'intérêt des enfants prime. Mais ne vous offusquez pas qu'on calcule combien on perd... Si encore à la clé on était sûr que les élèves progresseraient, avec cette réforme...

  • http://www.facebook.com/cecile.suchi Cécile Berger Suchi

    Je vous lis depuis un moment, dans l'ombre... je rigole, je peste, je compatis...

    Je ne suis pas instit'... mais 4 fois maman... Et j'ai des instits dans mon entourage... On parle beaucoup de l'école quoi!
    Et le sujet de ce que ça va couter aux instits, cette réforme (que j'approuve, tout comme vous, mais pas telle qu'on va la subir...), me hérisse parfois le poil... Parce que je comprends vos calculs et  que ça fâche! 3000 euros par an... bon sang... je comprends!!
    Mais j'ai envie de dire que malheureusement, de nombreux employés (privé ou public) ont chaque année à subir ce genre de fait. Je en peux pas parler de moi, j'ai la chance de travailler de chez moi. Mais je pense à ma soeur, dont la boite regroupe les différents services, pour 2014... Aujourd'hui, elle bosse à 10 minutes de chez elle... son service va être déplacé de 27 km... c'est pas loin, me direz-vous... sauf que quand ces 27 km se font sur une des autoroutes les plus chargée de France aux heures de pointe... allez... 2h pour les faire... (si elle y va en transports en commun, elle aura le même temps quasiment) ça représente combien d'heure en plus de nounou pour son petit? Combien de frais d'essence en plus, combien d'heures de fatigue?
    Ce genre de situation est malheureusement quotidienne... Combien d'employés (dans le commerce, par exemple) peuvent être envoyés sur un autre site, sans avoir le droit de refuser parce que clause de mobilité? Aucun patron ne s'occupera de ce que ça engendrera comme frais supplémentaire pour l'employé... C'est malheureux, mais c'est comme ça...
    J'envoie tout plein d'amitié à tous ces professeurs des écoles qui subiront cette réforme, qui essuieront les plâtres... et à tous les parents qui eux aussi vont devoir s'adapter!

    • http://www.facebook.com/profile.php?id=1433614375 Manou Lgd

       Et combien cela va couter à la collectivité ? Et puis les enseignants qui gèrent la cantine sont une minorité infinitisimal, quant aux familles des élèves, il n'est pas difficile de comprendre l'économie de garde de leurs enfants, et pour un enseignant travaillant une demi journée de plus (le pauvre), combien de famille travaillant le mercredi (parfois le samedi) feront l'économie de garde sur cette demi journée ? Je suis désolée mais je ne plains pas cet enseignant qui rappelons le, a TOUTES les vacances scolaires et ne paye donc pas de garderie pendant ce temps famililal pendant qu'une dizaine de ses élèves passent ces mêmes vacances en garderie...

      • http://www.facebook.com/cecile.suchi Cécile Berger Suchi

        Combien ça va coûter à la collectivité??? Ben demandez au ministre, au président, qui se déchargent justement sur les collectivités!

        Cette réforme va couter cher, à tous..... et telle qu'elle est prévue, ne sera pas bénéfique, selon moi...

      • marboeuf

        Ca tombe bien, cet enseignant ne souhaite pas qu'on le plaigne ! 
        Seulement qu'on perçoive les réalités embusquées, sans que ces réalités, celles d'un métier parmi d'autres (instit, donc) aient à entrer en compétition avec d'autres...

    • Manon A

      Cécile, dans tout corps de métier il y a des "choses" honteuses, pas plus dans la nôtre que dans celle de votre sœur par exemple,  ici dénoncer ce fait n’annihile pas que oui bien sûr dans d'autres corps de métier il y a des problèmes, c'est juste qu'ici il s'agit d'un blog d'instit donc on parle de ce métier précisément.

  • sexytom

    Vous ne perdez pas vraiment 12,5 % de mes revenus, puisque la moitié sont des heures supplémentaires. Cette réforme n'est peut-être pas idéale, mais il faut éviter les chiffres trompeurs.

    • marboeuf

      Non, ce ne sont pas des heures supplémentaires ! J'ai été exonéré sur 364 €, en tout et pour tout !

      • sexytom

        L'exonération n'a rien à voir, ce sont bien des heures supplémentaires puisqu'effectuées en plus du travail normal d'enseignant, à titre volontaire: "je "fais la cantine" plusieurs fois par semaine, histoire d’arrondir mes fins de mois"

        • marboeuf

          J'ai en effet compté mon salaire + les revenus liés à la cantine. J'estime que le total est digne d'être désigné comme "mes revenus", heures supp' ou pas ! Je pense que vous devez entendre par "mes revenus", uniquement mon salaire, ce que je ne dis nulle part.

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=827979373 Christophe Genot

    >Le samedi, chère Madame Routier, la majorité des des conjoints ne travaillent pas. Il n'y avait pas les APC qui empêchaient aux collègues de faire la cantine etc... Visiblement vous n'avez pas bien lu l'article.

  • Celine

    Pour répondre à Hélène (Je ne sais pas trop si le comm est là pour enflammer les foules... ) 
    Lorsque le samedi a été supprimé; Perso pour la garde de mes enfants pas de changements puisque mon mari ne travaillait pas le Samedi , donc il n'y avait aucune garde à faire... Sauf que le Mercredi, papa travaille !! Donc des frais en plus...Pour le transport en effet un A/R en moins ... Sauf que ces heures du samedi ont été reportées en aide perso (Soutien) Le soir, apres la classe, pour ma part... donc Frais de nounou en plus ... Au lieu de récupérer ma fille vers 17H30 c'etait 18H30 Alors sortez vos calculette ... Vaut-il mieux un A/R à 30km ou 2heures de nounou par semaine? Voila Hélène !  Au plaisir ... 

  • maman974

    Je ne suis pas instit mais j'ai 2 enfants. Ma première a connu l'école le samedi matin, c'était bien ! en tout cas pour nous parents, et j'imagine pour quelques enseignants qui avait comme vous des enfants en bas âge et pouvait compter sur le conjoint pour les faire garder. J'ai lu quelques articles d'expert scientifique qui préconisait l'école sur 4 jours et demi avec le samedi. Mettre l'école le mercredi matin, je suis perplexe...
    Enfin, cher monsieur ou chère madame l'instit, sachez que j'admire votre métier. Quel bonheur de savoir nos enfants entre de bonnes mains toute la journée !
    Concernant les couts, pensez à l'argent que vous ne dépenserez pas en allant travailler le mercredi ! Personnellement, je suis passée à 80% pour justement garder mes enfants le mercredi et du coup, qu'est ce que je claque dans les magasins !! lol

  • kineos1

    5 jours, ca marche. 5 semaines de conges payes pour les profs, apres on verra !

    • Manon A

      et on les met où les enfants, pensez-vous vraiment qu'un enfant peut avoir seulement 5 semaines de "congés" durant l'année, vous détestez tellement les profs que vous en oubliez le bien-être de vos enfants ....

  • Lauralalala

    C'est une bonne idée d'avoir fait ces calculs et il faut reconnaitre que les enseignants seront surement un peu perdants financièrement parlant dans cette histoire.
    Tout de même on peut déceler un peu de mauvaise foi (mais ça ne fait jamais de mal) dans cet article..
    à commencer par les frais de cantine. D'accord il faut payer un repas par semaine en plus à la cantine, mais je pense qu'actuellement les profs ne travaillant pas le mercredi matin mangent quand même le mercredi midi. Et même si ce repas se prend à la maison il a quand même un coût. Donc il faudrait faire la différence entre les deux.
    Ensuite l'histoire de la surveillance des midis. Et si l'on envisageait la chose dans l'autre sens? Que cela ne se fasse pas actuellement et qu'on le propose aux enseignants à partir de l'an prochain.. Combien de voix aurait-on entendu s'élever protestants que ce n'est pas le boulot des profs, que c'est "travailler plus pour gagner plus", que les profs ont besoin de leur pause méridienne, et que cela n'est fait que dans le but de diminuer le nombre de postes réservés aux animateurs pour faire des économies...?
    Enfin sur la garde des enfants ont pourrait argumenter que les profs pourront aller chercher leurs enfants plus tôt chez la nounou le reste de la semaine et ainsi compenser les nouvelles heures du mercredi matin. Mais bon là c'est moi qui y met un peu de mauvaise foi et je sais bien que ce n'est pas si simple en pratique.
    Peut-être faudra t-il refaire ce calcul l'an prochain, un fois la première année à 4 jours et demi passée..

    • marboeuf

      Promis, je le ferai ! 😉

  • http://www.facebook.com/michel.mignard Michel Mignard

    Bonjour,
    je ne sais pas comment je suis arrivé sur cet article..., via FB sans doute, mais il appelle qqs commentaires de ma part :
    * comme HR (1er commentaire), je relève que lors du passage de 4,5j à 4j... je n'ai entendu personne parler des gains individuels ou collectifs (pour les collectivités par exemple / transport scolaires...) alors que je réside près de Niort et donc dans une région où la semaine "niortaise", soit 4,5 jours avec le mercredi matin s'appliquait depuis longtemps... Aujourd'hui, le retour à une situation antérieure (chez nous) fait réagir... SOIT !
    * je ne pense pas que la valeur ajoutée sociétale d'un enseignant soit de "faire la cantine"... alors que nombreux sont celles et ceux, parmi les ATSEM en place ou parmi les nombreux et surtout nombreuses salarié(e)s du privé qui vivent avec un temps partiel "subi", qui seraient intéressé(e)s par qqs heures de job et donc de rémunération en plus...
    * sans chercher la polémique "gratuite et stérile" merci d'arrêter le laïus sur "les instits français sont mal payés"... svp : merci de penser à regarder un peu autour de vous...!!!
    * n'oublions pas que les vacances scolaires sont destinées aux enfants (discussion sur leur durée et leur rythme ouverte...) et ne sont pas fondamentalement un droit du type acquis social pour les enseignants...
    * du coup, merci de prendre le temps de proratiser la rémunération par rapport au temps de travail effectif (en face à face pédagogique présentiel et préparations bien entendu...) en intégrant une année de +/- 35 semaines (- qqs jours fériés) à rapporter à la situation du plus grand nombre, à savoir +/- 47 semaines (- qqs jours fériés). En 12 semaines par an, soit plus de 3 000 journées sur une vie professionnelle..., il me semble que l'on peut en faire des choses, y compris en ayant le temps de bricoler pour soi (ou pour d'autres...) ou en créant une activité complémentaire (en auto-entrepreneur ou "comme ça"...) quand d'autres doivent recourir à des prestataires faute de temps (comme par exemple trouver et financer un mode de garde pour ses enfants en bas âge pendant TOUTES les vacances scolaires...!!!)
    Bonne continuation à toutes et tous dans votre vie :-)
    LA VIE EST BELLE ! :-)
    Michel

    • marboeuf

      Cher Michel,
      moi non plus je ne sais pas comment vous voici, mais tant mieux !
      1. sur l'argument "personne ne s'est plaint quand on a supprimé le samedi matin : cf. ci-dessus.
      2. "la valeur ajoutée sociétale" : ne vous inquiétez pas, tout le monde dans mon école a le droit de faire la cantine, dames de services, animateur, ... et aussi enseignant, ne vous déplaise.
      3. OUI, les instits français sont mal payés (30% de moins en moyenne que dans le reste de l'Europe, vous avez raison, il faut regarder autour de nous) ; ce n'est pas moi qui le dit, mais puisque vous n'avez pas lu le lien dans ce post, je vous le repropose ici : http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2013/02/16/salaire-des-instits-un-graphique-parlant.html
      4. Je ne sache pas qu'il y ait eu plainte dans ce post quant aux vacances, puisque j'y dis souhaiter deux semaines de moins en été (il faut lire plus attentivement, Michel).
      5. Quant à vos calculs d'apothicaire sur les vacances, le temps libre, ma foi ce serait trop long de développer, disons juste qu'un enseignant travaille bien au-delà de ce que vous semblez croire, même le soir chez lui, le weekend et une partie de ses vacances, mais aussi que bien des français comptent largement plus de 5 semaines de congés payés... Cela dit, vous avez raison : le temps est le dernier des luxes dont nous disposons.
      Bonne continuation à vous aussi,
      Lucien 
      PS : maintenant que vous trouvé le chemin de ce blog, revenez, vous verrez, on y apprend plein de choses sur les réalités du métier d'instit... 😉

  • Hélène56

    J'ai très bien lu et je ne suis pas une anti instit primaire puisque j'ai été enseignante pendant plusieurs années.  J'ai juste voulu faire remarquer que lors de la suppression de l'école le samedi matin, il n'y a eu aucun remous et là il y a des levées de bouclier de la part tant des enseignants, qu'ils soient pour ou contre, que de la part des parents (pour ou contre). Personnellement, il y a longtemps que je suis hors jeu pour ce problème mais je pense que faire classe le mercredi matin est une bonne chose.  Je me suis demandée trop longtemps comment on pouvait arriver à la fin du même programme avec une demi journée de moins.  D'autant plus que ce samedi matin n'était pas loin s'en faut destiné au repos des enfants, mais, dans les classes favorisées, au départ en we, et pour les couples séparés à réussir à partager la garde plus équitablement. Quant à la garde des enfants le samedi matin, quid des couples d'enseignants ?? ce n'est pas si rare que ça !

    • marboeuf

      A titre personnel, je n'ai pas attendu le retour des 4 jours 1/2 pour regretter le samedi matin, dans un post écrit il y a 2 ans 1/2 : http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2010/12/24/mon-cher-samedi-matin.html
      Je ne suis sans doute pas le seul...

    • natachaf

       Il est vrai, et je le regrette ayant été une des rares à m'insurger, qu'il n'y avait pas eu beaucoup de voix pour protester contre la suppression du samedi matin, ce n'est pas une raison pour trouver cohérente la venue du mercredi! La respiration de la semaine va manquer aux enfants, il n'y a qu'à constater leur état de fatigue après leur première année de collège où justement ils ont droit à ce fameux mercredi......

  • Alesc

    Bonjour,

    Parent d'élèves travaillant dans le privé, je découvre votre blog. Sur le sujet des 4 jours 1/2, je suis totalement d'accord avec vous : M. Peillon a fait d'une bonne idée une ineptie. Il fallait revenir au samedi, c'était tellement simple. Ayant des horaires à rallonge, le samedi était le seul jour de semaine ou je pouvais me rendre à l'école et voir les professeurs. J'aimais beaucoup accompagner mes enfants. Je ne pardonnerai jamais à Darcos de m'avoir ôté cela.

    Je savais que cette réforme est un transfert de charges qui ne dit pas nom, car les heures supprimées par Sarkozy/Darcos et réinstituées par Hollande/Peillon seront dorénavant à la charge des mairies (car avec 50€ de subvention par élève, le compte n'y est pas). Budgétairement, la différence entre 2008 et 2013, c'est que les mairies devront mettre la main à la poche.

    Je savais aussi que les parents, outre le fait qu'il sont des contribuables comme les autres, y seront de leur poche. Car les mairies ne pouvant (ou ne souhaitant) assumer l'intégralité du surcoût, elles demandent une participation financière des parents (pour chacun de leur enfant). Chez nous, la classe se terminera tous les jours à 15h45. Il faudra donc payer, soit pour faire garder son enfant plus tôt, soit pour qu'il participe aux activités. Sans parler de la discrimination entre familles pouvant s'offrir les activités et les autres... En ce qui me concerne, j'ai fait un rapide calcul ne prenant pas en compte l'hypothèse la plus coûteuse (garde d'enfant) ni la hausse d'impôts locaux, prévisible mais non calculable : la réforme me coûtera 1140 € l'an prochain.

    Ce que j'ignorais par contre, c'est que les professeurs en seront aussi de leur poche, et dans des proportions significatives qui plus est. Je suis le premier à dire que les professeurs sont scandaleusement sous-payés, ce qui me vaut de me fâcher régulièrement avec mon entourage, qui ne voit que le corporatisme et jalouse vos semaines de congés. Savoir que votre pouvoir d'achat sera à nouveau amputé me désole au plus haut point.

    Merci donc de rendre public cet aspect de la réforme, merci de ce que vous faites pour nos enfants, et continuez !

    • marboeuf

      Merci pour ces précisions, Alesc. On sait en effet que les collectivités vont morfler, (hausse des impôts locaux, que je n'ai pas pris en compte dans mon post, ne m'occupant que de ce qui concerne l'instit, pas le citoyen), mais c'est bien de rappeler le coût pour les parents. merci enfin, oserai-je, de vous prononcer ainsi en faveur des enseignants, cela compensera quelques autres commentaires ! 😉
      Amicalement,
      L.

  • nana444

    Disons que vous allez connaitre auj la situation des parents de vos élèves qui travaillent d'ailleurs plus que vous.... 5 jours complets avec 5 semaines de congés payés. Qui paient leurs déplacements, leurs nourrices, les centres de loisirs sans rechigner puisque c'est la "norme". Vous étiez jusque là privilégiés en évitant tous ces frais, c'est tout.
    Quant à votre salaire... j'ai aussi du mal à partager votre avis. Des bac+5 qui travaillent bien plus que vous pour moins d'argent à la fin du mois, vous en trouverez des milliers. Parmi les parents de vos élèves par exemple.

    • sophiebk

       Allez jusqu'au bout et soyez plus précise nana444! Des milliers de parents d'élèves bac+5 qui gagnent moins d'argent et travaillent beaucoup plus. Développez!

    • sophiebk

       Ah oui j'oubliais. Je paie mes déplacements, j'ai payé aussi la garderie quand mes enfants étaient à l'école primaire car je ne quitte pas ma classe à 16 h30.
      Les enseignants ne sont pas des privilégiés nana444. Ils ont fait un choix différent du vôtre en choisissant ce métier. S'il a tant d'avantages, passez le concours! On recrute!

    • Manon A

      Des bac + 5 qui travaillent plus que  les profs et qui gagnent moins personnellement je n'en connais aucun !! je pourrais être ingénieur et effectivement je ferais plus d'heures mais je serais 10 000 fois mieux payées (surtout en fin de carrière) !! et je pense que vous avez du mal à admettre qu'au delà des 27 heures par semaine vous pouvez rajouter quasiment le double de prépa de cours, bulletins, rencontre avec parents, projet en tout genre où on fait du "rab" au final je travail environ 40 heures par semaines (+ ou - selon la période), j’estime donc que vu mon niveau d'étude je ne suis pas forcément méga bien payée, après je ne me plains pas, je réponds juste aux "douces illusions" qu'ont les "non-profs", à croire que, quoi qu'il arrive, il faut bien taper sur quelqu'un...

  • http://www.facebook.com/frederique.roccanguyen Frédérique Rocca Nguyen

    Je suis entièrement d'accord avec votre analyse sur la réforme des rythmes, sur tous les points. Elle est nécessaire mais celle-ci est mal faite!
    Je précise que je suis parent d'élèves non enseignante.
    J'ai la chance d'être dans une commune qui a décidé de ne pas essuyer les plâtres, et pourtant de gauche. Le Maire a même dit à l'IEN lors de la réunion de février, qu'il espérait bien que le projet soit abandonné après la première année, après qu'on aura vu qu'il ne sert à rien!
    C'est ce que j'espère aussi!

    • hema8@hotmail.com

      la reformette payons ne sert a rien c'est une mesure antisarko primaire elle n'apporte rien et coute un max completement debile ! ce qu'il faut pour nos enfants c'est des profs presents qui font le programme et rien que le programme !c'est possible s'ils le veulent ! ils doivent etre remplaces qd ils st absents pour cela il faut mettre en place l'obligation de travail pour les profs sans eleves (environ 60000 aujourd'hui cf cour des comptes et non pas sarko !!) payons ne veut pas travailler avec les profs : il en a peur ! la preuve alors qu'il est un ministre de goch il reissit a les mettre ds la rue de meilleure façon que darcos & co ! c'est un comble et cela montre son incompetence !! a part les crayons et les gommes pour la rentree 2013/2014 c'est tout ce qu'il a trouve !!

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=100003982290807 Dimi Del

    J'ai une excellente solution pour tous les professeurs qui sont "fortunés" (comblés, favorisés par le destin). Négociez vos impôts comme le font déjà les grandes fortunes de France.

    Voir l'émission Mots Croisés : le stupéfiant aveu de Guaino : « Toutes les fortunes de France négocient leurs impôts »

    :-) mais qu'attendons-nous ?

    Bien cordialement

  • http://www.facebook.com/cassandra.boeur Cassandra Boeur

    En Belgique on a toujours tourné à 4 jours et demi... (Le mercredi matin...) Pas de prime de transport et les surveillances de cantine non payées... Je gagne 1291 euros par mois... Que je dépense dans du matériel pour les écoles (car mes activités que je crées, j'achète moi-même le matériel qui n'est pas remboursé) et en essence ou en transport en commun (pas possible de prendre un abonnement au mois ou à l'année étant donné que les premières années on ne fait QUE du remplacement quand tout est full comme pour l'instant...) chez nous aussi il y a des lacunes....

  • LolVStein

    C'est ahurissant, nous sommes contre, notre ville attend 2014.
    Ca vaut le coup (et le coût) de prendre un temps partiel un 4/4.5 eme , je ne sais pas si c'est possible... Et sucrer le mercredi matin. Si tout le monde fait ça, peut-être que le ministère reculera.
     

  • fredf207

    Je ne vois pas ce que 2 semaines de plus à travailler en plein été (soit 28°C à 30°C dans les classes du sud de la France) apporteraient aux élèves.
    Si c'est pour avoir la satisfaction de boucler le programme, quelle ambition !!!
    Ils sont si nuls et incohérents que tout enseignant à peu près clairvoyant fera en sorte de s'adapter aux besoins des élèves et au fameux "lire, écrire, compter". Aller à l'essentiel et le faire bien, c'est déjà un pas vers la réussite pour tous!

  • Maud Colomer

    Juste une petite précision : les frais de garde de votre nounou, si elle est agrée, sont sujets à des aides et déductibles des impôts à hauteur de 50%, le calcul n'est donc pas tout à fait juste... Ce qui ne veut pas dire que je ne sois pas d'accord avec vous.
    Merci pour cette perspective intéressante sur tous les effets de bords de la semaine de 4 jours et demi.

    • marboeuf

      Vous avez raison. De même; si mes revenus baissent, les impots sur les mêmes revenus devraient baisser aussi ! Mais si nos heures de formations et de concertations pédagogiques sont le mercredi après-midi, les frais de garde vont encore monter... Bref, il faut encore affiner les calculs !

  • patou0103

    Comment font les parents qui travaillent les mercredis et ce bien avant le changements des rythmes scolaires et qui se débrouillent comme ils peuvent les jours de grèves pour faire garder leurs enfants. Car très peu de parents peuvent prétendent à choisir de ne pas travailler les mercredis parce qu'ils  ont des enfants.
    Surtout quand ils y a des enseignants qui n'ont choisit ce métiers que pour leur propre avantage et non celui de l'avenir des élèves dont ils ont la charges.
     Et encore quand il ne prennent pas leurs élèves pour leur DÉFOULOIR. Et il faudrait les plaindre avec ça.

    • Manon A

      Ce serait sympa de ne pas mettre tous les instits dans le même panier, ça me fait penser au racisme : tous les arabes sont des voleurs de voitures ! mais bien sûr ! apprenez à voir plus loin que devant le bout de votre nez !

  • Marianne77

    Bonjour,

    Je suis depuis longtemps votre blog et, comme la plupart du temps, je ne peux qu'approuver. Cette réforme (nécessaire) a été faite, comme TOUJOURS dans notre pays, en dépit du bon sens. Je découvre avec vos calculs ce que vous allez perdre, et je ne peux que compatir. Dans ma commune, heureusement, elle ne sera appliquée qu'en 2014, j'espère vraiment que l'année 2013 aura été si catastrophique que la réforme sera ajournée, mais j'en doute. Si seulement on pouvait revenir au samedi matin travaillé, sans ces ridicules réductions de journée sur la semaine, qui ne serviront strictement à rien... Je précise, je suis mère de deux enfants et je ne suis pas instit... 

  • Floflotte

    Je lis votre article et ... je suis en train de bouillir quand je m'aperçois que la seconde partie de votre article ne parle que d'argent.
    Pour les frais de garde de votre petite fille il est bon de préciser qu'en plus des aides mensuelles de la Caf vous pouvez également déclarer aux impôts les sommes dépensées pour l'accueil de votre fille, si bien évidemment votre assistante maternelle est agréée. Mais dans votre malheur vous avez de la chance car ne travaillant que 36 semaines dans l'année (oui je sais vous avez des semaines éreintantes avec beaucoup de travail à préparer ou corriger à votre domicile), vous vous épargnez pendant 16 semaines des dépenses de déplacement, repas, assistante maternelle, centre de loisirs pour le plus grand. Bon perdre 1635 euros, le prix de chouette vacances, avoir des revenus bien en dessous de ce qui est pratiqué en Europe....bienvenue dans la réalité, fini le monde des bisounours.
    Je suis comme beaucoup de monde fatiguée par mes journées de travail, comme beaucoup je ramène du travail à mon domicile, comme beaucoup je m'occupe de mes enfants, de l'intendance de la maison, comme beaucoup je n'ai que 6 semaines de congés dans l'année (je suis une privilégiée, humour bien sûr)  et comme beaucoup je ne peux pas me permettre, financièrement parlant, de passer de chouettes semaines de vacances...
    J'espère pour vous que vous aimez votre métier et le temps passé auprès des enfants car sinon effectivement vous êtes bien à plaindre

    • marboeuf

      Bonjour Floflotte,
      D'abord, ne vous inquiétez pas pour moi : j'adore mon métier ! Heureusement d'ailleurs... Je vous invite à aller plus avant sur ce blog, afin de le vérifier par vous-même. :)
      - je parle d'argent dans la deuxième partie du post ? Non : dans TOUT le post, vu que c'est son sujet ;- je vais en effet déclarer les frais de garde aux impots et bénéficierai d'une réduction, comme tout le monde ; en revanche, mes aides resteront les mêmes qu'aujourd'hui ;
      - personne ne dit ici que les instits sont les seuls à plaindre sur cette planète : j'ai suffisamment travaillé avant, dans bien des domaines, pour savoir maintes réalités... Mais il se trouve que c'est un blog d'instit ;
      - j'imagine que vous verrez d'un oeil favorable une baisse de vos revenus de 10%, sans quoi je ne comprends pas que vous nous la souhaitiez. Sauf à croire que le malheur des autres, présentement celui des profs, vous apporte quelque réconfort (ce qui ne vous honorerait pas, convenons-en). Je serais quant à moi désolé que cela vous arrive.
      Cordialement,Lucien

  • evefon

    Bonjour,
    J'ai pris ma retraite il y a deux ans. Je rappelle qu'il y avait 4 jours et demi il n'y a pas longtemps et quant à moi j'ai toujours connu la semaine de quatre jours et demi pendant très longtemps . Le passage à 4 jours avait suscité des cris d'orfraie...J'ai travaillé principalement dans la région parisienne le samedi matin puis dans la région de Toulouse il a fallu que je m'habitue à la classe le mercredi matin. J'ai eu du mal à m'y habituer. Mais en tant qu'enseignante je peux vous dire que les enfants étaient plus réceptifs le samedi matin et puis,on avait l'occasion de voir les parents... A Toulouse on n'a jamais appliqué la semaine de 4 jours par dérogation . Par contre c'est sur que ce qu'on attendait, c'est une réforme complète du rythme scolaire ce qui n'a pas l'air à l'ordre du jour...

  • http://www.facebook.com/liseline.lacroix Liseline Lacroix

    Bonjour, 
    Merci pour votre billet d'humeur ! Déléguée de parents FCPE à Paris, nous nous sommes battus dans notre arrondissement avec les enseignants pour le report de l'application de ce décret dément pour 2014 en vain. Je suis tout à fait d'accord avec vous sur la première partie de votre analyse relative aux nouveaux rythmes scolaires, l'aide aux enfants en difficulté etc. Cependant cher monsieur, permettez moi de vous dire qu'en ce qui concerne les frais de garde, j'en assume depuis la naissance de mon fils pour TOUS LES JOURS DE LA SEMAINE mercredi compris car le centre de loisirs fermant à 18H00, je ne peux pas être là pour venir le chercher. C'est le cas de la majorité des parents travaillant dans le privé ( pour ceux qui n'ont pas de 4/5ème).Le fait que cette demi journée soit le mercredi permettra également à mon fils d'avoir le samedi matin cool à la maison. Dans le cas contraire, il se serait levé 6 jours de rangs toutes les semaines. Enfin, séparée du père de mon fils, égoïstement nous sommes tous les deux soulagés car la classe le samedi matin aurait bien compliqué les choses (nous n'habitons pas du tout à côté).Côté financier, je gagne une demi journée par semaine d'inscription au centre de loisir.Voyez, égoïstement pour ma part, je suis très contente que cette demi journée soit le mercredi.Quant à votre salaire, je ne fais pas partie non plus des gens qui disent que les instits gagnent trop cependant une question me taraude : lorsque le précédent ministre de l'éducation a supprimé une demi journée d'école, avez vous eu une répercution sur votre salaire ? Car voyez vous, je pense que si mon employeur venait à supprimer une demi journée de travail, cette dernière serait bien entendu retranchée de mon salaire. Enfin, ayant connu le chômage pendant quelque temps, j'ai accepté un travail et fait un effort de 40% sur mon salaire et je ne suis pas la seule dans ce cas là ..... donc parfois il est vrai que j'ai parfois du mal à plaindre les enseignants. Bon week end Liseline Lacroix

    • marboeuf

      Bonjour Liseline,
      merci de votre message, qui permet la discussion !
      Je comprends bien votre point de vue "égoïste", comme vous dites : chacun voit midi à sa porte et c'est de bonne guerre (partant du principe que vous comme moi pensons d'abord et avant tout aux enfants, nous choisissons de penser à nous juste après !). Précisément, je souhaitais ici développer mon point de prof sur un aspect de la réforme passé sous silence : ses conséquences pur nous, financièrement.
      Concernant le passage à la semaine de 4 jours en 2008, vous tombez dans le même panneau que la plupart des gens : si une demi-journée de classe a été supprimée, sachez que cela n'a rien changé à notre nombre d'heures de travail hebdomadaire !!! Cela s'est juste transformé en heures de formations et de réunions, de concertations et autres, placées le soir, le mercredi, le samedi. Voilà pourquoi les salaires n'ont pas bougé.
      Amicalement,
      Lucien.

  • pascalinette

    Je suis professeur des écoles et maman de 4 enfants de la classe de CE2 à la seconde.Dans ma commune d'enseignante, nous mettons en place la réforme en allongeant la matinée à 3h15 de cours et en diminuant l'après-midi à 2h pile de cous avec une fin à 15h45. Nous avons beaucoup travailler en partenariat avec la mairie, les parents délégués pour exposer notre point de vue pédagogique à savoir que oui, 4 jours et demi c'est mieux et qu'il faut raccourcir les apprentissages l'après-midi car nous en avons marre de faire de la garderie de 15h45 à 17h et donc ne pas pouvoir terminer nos programmes. Certes, tout ne va pas se résoudre en un coup de baguette magique mais les heures du mercredi matin seront plus efficaces que les 4 dernières heures de fin de journée. ( et nous aussi on aurait préfér le samedi mais.....pas les familles)Je reste persuadée que cette réforme ne sert pas à rien et qu'il faut essayer avant de critiquer et surtout se donner ls moyens humains de sa mise en place. On parle beaucoup d'argent mais avant tout, il faut de l'écoute des uns et des autres et des propositions argumentées. Chez nous, les parents ont été très à l'écoute et nous leur avons bien fait comprendre que nous étions bien dans la vraie vie avec aussi beaucoup de contraintes personnelles mais que cela ne nous empêchait pas de défendre le raccourcissement de la journée en terme d'apprentissages car nous savons bien que certains enfants rentreront aussi tard chez eux mais au moins plus de français, maths ou autre après 15h30. Et j'espère de tout coeur que cette réforme va toucher le secondaire car je suis simplement outrée de constater que nos collégiens et lycéens ne sont jamais chez eux avant 18h ou 19h avec beaucoup de travail personnel à fournir à la maison. Je suis pour la fin du collège à 15h30, la fin du lycée à 16h et pour autonomiser intelligemment nos enfants. Quand mes enfants collégiens ou lycéen rentrent par chance à 16h30 car ils terminent à 16h, je peux vous assurer qu'ils sont heureux de faire une pause casse croute papotage, peut-être un peu de télé et de téléphone portable avant de se remettre tranquillement sur leurs devoirs vers 18h, ce qui n'est pas possible quand ils terminent à 18h bien sûr !!!!!
    Concernant les coûts supplémentaires occasionnés par la réforme, je les entends bien mais je reste persuadée que le changement vaut mieux qu'un immobilisme permanent qui ne fait que constater sans essayer. Dans ma classe, j'essaie, j'inove, je change chaque année pas mal de choses, certaines fonctionnent, d'autres moins mais cela a le mérite d'avoir été testé. Nous avons tendance à beaucoup râler alors qu'il nous est offert une vraie opportunité de faire évoluer le système peut-être pour du mieux pour nos élèves car au final, c'est de leur confort à eux dont il s'agit avant tout et cela, nous l'avons bien redit à nos parents d'élèves.

  • TomTom76

    Bonjour,
    Votre constat sur la perte de pouvoir d'achat est intéressant, mais assez partial tout de même je trouve...
     
    Je commence par vous rejoindre :
     
    - Sur le fait que passer à 4,5 jours est positif
    - Sur le fait que cette réforme aurait dû être plus radicale (baisse du nombre de semaines de vacances l'été et allègement du programme, contre une véritable diminution de la journée de travail des enfants, plutôt que quelques minute spar jour à la marge)
    - Sur le fait que les enseignants du primaire sont sous-payés (ma femme exerce le même métier que vous)
    - Sur le fait que certaines académies/communes adoptent le nouveau système et que d'autres gardent l'ancien un an de plus est un casse-tête pour les familles d'enseignants (dont je suis), dont le travail sera régi par un système et l'école de leurs enfants par un autre.
     
    Là où je trouve, vous exagérez :
     
    - Vous comptez ce que la garde de vos enfants vous coûtera en plus (le mercredi matin), mais pas en moins, les 3h que vous gagnez (le mardi et le jeudi), c'est un peu facile non ?
    - Vous déplorez la disparition d'une activité complémentaire (surveillance de cantine) et d'un avantage en nature (repas), dont beaucoup ne dispose pas et que vous pouvez par ailleurs aisément remplacer par autre chose (Colonies de vacances, ou stages de remise à niveau pendant les vacances scolaires,...).
    - Une astuce (qui ne coûte rien, je vous l'offre !) : remplacez le temps que vous passiez à surveiller les enfants le midi par du temps à corriger vos copies. Vous n'aurez pas à le faire le soir, et du coup gagnerez autant d'heures que vous pourrez convertir en sommeil, en temps avec vos enfants ou en activité complémentaire rémunérée.
    - Par ailleurs pour tous les fonctionnaires, les activités complémentaires sont tributaires des horaires de l'activité principale (je suis fonctionnaire territorial et chef de choeur. Si on me change mes horaires de travail, je devrai arrêter de faire chanter les gens à cet horaire-là). C'est quelque chose que l'on sait dès le début, il n'y a pas de surprise.
     
    En bref, cette réforme entraîne des changements certes "casse-pieds", comme tout changement d'habitudes. Ils vont d'ailleurs toucher tout le monde (profs, parents, élèves...). Vous "quantifiez" ces désagréments en monnaies sonnantes et trébuchantes, mais pouvez en fait aisément les contourner/remplacer.
     
    Donc à mon sens  annoncer ce chiffre de 12,5% de vos revenus (qui fait certes très peur) comme ça de but en blanc est un quand même un sacré raccourci, indépendamment de toutes les choses très vraies que vous soulignez....

    • marboeuf

      Salut TomTom76,
      quelques petites réponses :
      - je ne gagnerai rien le mardi et le vendredi : mon fils restera à l'école et ma fille chez la nounou, jusqu'à ce que j'aille les chercher, après une heure de transports... Frais identiques.
      - remplacer le service de cantine par une colonie de vacances ? Vous devez ignorer qu'il est nécessaire d'avoir son Bafa, et un minimum d'appétence pour l'animation, ce qui n'est pas mon cas (sans compter que cela engendrerait des frais de garde pour mes enfants, vous voyez on ne s'en sort pas !). Quant au SRAN, sachez qu'il n'y a pas de place pour tout le monde (et que lui aussi engendrerait des frais de garde pour mes enfants). Bref, le service de cantine, qui est fait par plus d'instits que vous ne semblez le croire, n'est pas si aisément remplaçable.
      - je vous remercie des conseils pour m'aider à corriger mes cahiers, mais fort heureusement, je me débrouille très bien, merci. Vous me conseillez aussi de passer du temps à dormir et à m'occuper de mes enfants, merci donc également pour cette incursion dans ma vie privée qui ne demandait que ça !... (je tiens toutefois à vous rassurer : je n'ai pas de problème de sommeil et passe beaucoup de temps avec mes enfants).
      - "c'est quelque chose qu'on sait dès le début, il n'y a pas de surprise"... Il a dû vous échapper que le passage à la semaine de 4 jours 1/2  a été voté il y a quelques semaines à peine... 
      Votre liste d'argument me paraît bien vide, tout à coup.
      Cordialement,
      L.

      • TomTom76

        Bonjour à vous très cher Marboeuf,

        Les exemples que je donnais étaient bien sûr là à titre indicatif vous l'aurez compris. Ce que je veux dire simplement, c'est que le métier d'enseignant dont le seul luxe (et je pèse mes mots !) est le temps, permet une grande diversité d'activités complémentaires (les cours de rattrapage ou l'animation, mais il y'en a bien d'autres). La perte de votre service de cantine me paraît tout aussi contournable que vos soucis de garde d'enfants ou de transport.

        Vous perdez du temps et de l'argent d'un côté, vous avez la possibilité de gagner du temps (et donc de l'argent) de l'autre, c'est tout ce que je voulais dire, pour vous faire comprendre que je trouvais vos "12,5% de revenus en moins" un peu facile. Désolé si les exemples que j'ai choisi vous ont gêné.

        Cette réforme, comme toute réforme, va demander une forme d'adaptation et une réorganisaiton de leur temps aux enseignants, aux parents et à d'autres, certes ! Mais ce n'est pas non plus la paupérisaiton des enseignants que vous semblez décrire (qui n'ont pas besoin de ça en plus, je vous l'accorde bien volontiers).

        Pour ce qui est de votre vie privée, ce n'est pas moi qui ai parlé de mes enfants et de mes revenus en premier :o)

  • Manon A

    et nino vous ne croyiez pas que nous aussi on doit s'organiser avec les grands-parents pour pouvoir récupérer nos enfants, devant tant d'ignorance je m'incline c'est une honte ! et votre mari est éducateur, honte +++ parce qu'il doit logiquement travailler en partenariat avec les profs et savoir LUI l'investissement qu'ils ont pour vos enfants !! pfff je suis dégoûtée par tant de mépris, vous n'avez qu'à garder vos enfants chez vous et leur faire leur instruction puisque vous avez une si mauvaise opinion des profs !

  • ninon07

    Pour completer votre manque à gagner, vous pouvez vous investir  dans les activités périscolaires facultatives, et oui par contre vous ne terminerez à 15h30 comme la plus part des salariés et payerez des freins de nourrice comme encore la plus part des salariés. Bienvenue dans le monde du travail!!

  • Sandra Olivier

    Mes enfants n'ont jamais eu d'école le samedi. En effet quand toute la France avait école le samedi, chez nous dans notre petit village le directeur de l'école faisait un sondage a chaque fin d'année et récoltait tous les avis de tous les parents. Il choisissait a chaque fois la semaine de 4 jours, ce qui prouve que c'est le directeur de l'école qui décide ! Lorsqu'il est parti en retraite, la crétine qui l'a remplacé (médiocre a tous les niveaux) a instauré la semaine de 5 jours donc le samedi. Il me restait la petite dernière en maternelle, donc évidement elle n'est jamais allée en maternelle le samedi. Je me suis même payé le luxe de la garder a la maison la dernière année de maternelle. Comme ses frère et sœur elle a bénéficié de l'apprentissage de la lecture a l'age de 4 ans. Ce qui fait qu'elle a été très éveillée. En CP, dans son école privée la maîtresse qui la stigmatisait car elle n'était pas allée en 4 éme année de maternelle n'en revenait pas de son niveau. Beaucoup d'enfants avaient un mal fou a s'adapter a la lecture ! Cette année encore elle échappe a l'école du samedi car dans le privé on fait ce qu'on veut ! Tout ça pour dire que vos histoires de rythmes scolaires c'est des conneries a 2 balles : ma fille aînée vient d'obtenir son CAPES et un poste de professeur de français en ayant eu toujours la semaine de 4 jours a l'école communale. Elle n'est jamais allée dans le privé, donc on peut dire qu'elle est le résultat du public. Il y a tout de même une sacrée différence entre le public et le privé : les enfants sont très responsabilisés, les enseignants leur font d'avantage confiance et leur mémoire est beaucoup plus sollicitée. En ce qui concerne le relationnel avec les enseignants, c'est beaucoup plus simple : je n'ai plus jamais de tonnes de papiers inutiles a signer bêtement pour un oui ou pour un non. Il n'y a pas d'assistante pour coller les photocopies dans les cahiers de liaison donc quand une information passe c'est qu'elle est essentielle. J'ajoute que mon compagnon peut voir ses enfants 4 jours par mois. Heureusement que ce stupide gouvernement a choisit bêtement le mercredi pour mettre a exécution sa connerie sinon ses enfants et lui seraient pénalisés de deux demi-journée. Mais bon quand on sait la place que réserve cette société moribonde a la paternité on devine que ce paramètre n'a probablement pas été pris en compte. Tout ça pour dire que vous avez raison d'y voir que vos intérêts financiers et affectifs (vos enfants ont besoin de vous le mercredi) parce que les enfants ne seront pas plus intelligents, pas plus cultivés, pas plus éveillés puisque nos évolutions ne peuvent se faire que de notre propre volonté. Que nos chemins ne dépendent pas de la réussite scolaire ou non mais de notre capacité d'adaptation et notre aptitude au bonheur. Je terminerais ironiquement "vive l'école de la franc-maçonnerie !".

  • prof71

    instit dans une petite école cette énième réforme de l'école primaire est une ineptie totale.
    "la bonne cause" est le rythme de l'enfant....
    Aïe !!
    Le ministre nous impose lemercredi comme demi journée supplémentaire.
    Donc, suppression de la coupure en milieu de semaine qui permet à chaque enfant du primaire de faire une pause et de repartir en meilleure forme le jeudi matin.
    Le samedi matin serait bien plus adapté àl'enfant....
    Les journées sont trop longues, donc on les raccourcit.... en théorie.
    A condition que chaque famille puisse récupérer ses enfants 45 minutes plus tôt (Qui le peut ?) Sinon c'est la garderie obligatoire et une journée en collectivité toujours aussi longue pour l'enfant.
    Actuellement, la journée scolaire (6 heures) est trop dense pour l'enfant, la faute à des programmes démentiels auxquels on rajoute chaque année une nouvelle couche (morale laïque, secourisme....) sans rien enlever.
    pourquoi ne pas raccourcir certaines vacances? Il y aurait plus de temps pour tout faire. Les journées seraient moins denses et les enfants seraient moins fatigués