On regarde quoi comme séries en décembre ?

Alors que la rédaction du site internet de franceinfo se souvient avec émotion des heures passées à binge watcher tout et n'importe quoi cette année, afin de vous concocter son top 5 des meilleures séries de l'année, Pop Up' reste droit dans ses bottes et vous propose ses dernières recommandations de l'année. Peu de nouveautés en ce mois de décembre, mais on a réussi à dénicher cinq séries qui méritent toute votre attention.

"Dead Landes - Les escapés" (le 3 décembre sur France 4)

Alors qu’une équipe de télévision tourne un reportage à l’Escapade, un petit camping paumé au milieu de la forêt landaise, elle est le témoin de phénomènes étranges. Tremblement de terre, chute d’objets non identifiés et colonnes de flammes poussent les derniers vacanciers à se réfugier dans le restaurant du camping. Coupés du monde par un étonnant brouillard électrique, ils débutent une cohabitation difficile mais nécessaire à leur survie en tentant de comprendre ce qu’il se passe et s'ils sont les derniers survivants. 

Totalement barré, Dead Landes ressemble à un épisode des Bronzés en mode post-apocalyptique tourné en found footage façon Blair Witch. Soit dix épisodes de 26 minutes franchement drôles qui, après Loin de chez nous (également diffusé sur France 4 en septembre dernier) confirment le nouveau souffle comique de la fiction française.

"Shut Eye" (le 7 décembre 2016 sur Hulu)



La nouvelle série originale Hulu (chaîne américaine de streaming concurrente de Netflix, pas encore disponible en France) nous propose l’histoire d’un médium charlatan qui, à la suite d’un choc, découvre qu’il possède désormais la capacité d'avoir des visions. Dit comme ça, ça fait moyennement envie, mais si on vous dit que cet arnaqueur est incarné par l’irrésistible Jeffrey Donovan (Burn Notice) et que la divine Isabella Rossellini (Blue Velvet) est également du casting, vous levez un sourcil. Honnêtement, on n’en sait pas plus, mais ça a éveillé notre curiosité.

"Cannabis" (le 8 décembre sur Arte)

Ce mois de décembre est indubitablement placé sous le signe de la fiction française. Avec son thriller Cannabis, Arte nous plonge au cœur d'un trafic de drogue entre le Maroc, l’Espagne et la France. Un point de vue original qui élude pour une fois celui des forces de l’ordre pour se concentrer sur les réseaux et leurs acteurs, du producteur au baron de la drogue en passant par le petit dealer de cité.

Réalisé par Lucie Borleteau (Fidélio, l’odyssée d’Alice), Cannabis se décline en six épisodes de 52 minutes qui seront diffusés le temps de deux soirées et disponibles pendant sept jours en replay sur Arte7 pour ceux qui ne peuvent pas veiller aussi tard.

"Dirk Gently’s Holistic Detective Agency" (le 11 décembre sur Netflix)

Coproduit et diffusé sur BBC America en octobre, Dirk Gently’s Holistic Detective Agency débarque en France via l’incontournable site de streaming Netflix. Une série difficile à résumer tant elle cherche à brouiller les pistes. Adapté des trois romans éponymes de Douglas Adams (Le Guide du voyageur galactique), Dirk Gently’s Holistic Detective Agency raconte les aventures du jeune Todd (Elijah Wood, éternel Frodon chez Peter Jackson) et du sus-nommé Dirk Gently (Sam Barnett, vu dans Penny Dreadful), détective holistique, sorte d’anti Sherlock Holmes qui enquête en présumant du lien qui relie tous les éléments entre eux, même les moins évidents. Si vous ne voyez pas à quoi ça peut ressembler, c’est normal. Nous-mêmes, après avoir visionné le premier épisode, on se demande où cette série va nous mener. Mais son ton délibérément absurde trouvera son public, c'est certain.

"Search Party" (le 23 décembre sur OCS City)

Mais où est donc Chantal Witherbottom ? Personne ne semble trop s'inquiéter de la disparition de la jeune femme, hormis Dory qu'incarne Alia Shawkat, bien connue des fans d'Arrested Development. Sans-emploi et donc pleine de temps à tuer, elle va s'improviser détective privée afin de retrouver la trace de son ancienne connaissance de fac. Aidée par son boyfriend et ses deux meilleurs amis, Dory va peu à peu transformer sa drôle de quête en une véritable raison de vivre tournant à l'obsession. Un comportement si extrême qu'il pourrait semer le trouble dans l'esprit aiguisé du spectateur (un peu paranoïaque depuis Mr. Robot). Au-delà de son côté Columbo chez les hipsters, cet énième portrait de la génération Y décliné en dix épisodes se révèle moins noir que You're the worst et plus cynique que Girls. Assurément la série idéale pour clôturer cette année.

Du côté des suites, rien de bien folichon. Notez tout de même que les retardataires pourront visionner la deuxième saison de How To Get Away with Murder (sobrement rebaptisée Murder sur M6) à partir du 1er décembre. En France toujours, les fans d'animation japonaise pourront découvrir la deuxième saison d'Ajin à partir du 27 décembre sur Netflix. Enfin, notez que la deuxième saison de The Man in the High Castle sera disponible sur Amazon à compter du 16 décembre. Selon le site de Télé 7 Jours, la première saison est en cours de doublage et sera diffusée prochainement sur Canal+. Pour le reste, rendez-vous l'an prochain sur Pop Up' pour découvrir les séries les plus prometteuses de 2017.

A lire aussi