Ce que l'on sait d'"Assassin's Creed Syndicate"

Un trailer sanglant. Ubisoft a dévoilé, mardi 12 mai, la première bande-annonce d'Assassin's Creed Syndicate. Appelé dans un premier temps Assassin's Creed Victory, ce nouvel opus est le premier épisode de la saga à être développé par Ubisoft Québec, alors que c'est d'habitude le studio de Montréal qui est à la manœuvre.

Un bon moyen pour Ubisoft pour produire un nouveau titre par an, à l'image de ce que fait Activision pour la saga Call of Duty. Alors que le jeu est attendu sur PS4 et Xbox One le 23 octobre, puis sur PC dans le courant de l'automne, Pop Up' fait le point sur les principales infos à retenir sur ce nouveau jeu.

L'appel de Londres

Welcome to London. Après l'Italie, les Etats-Unis, les Caraïbes et la France, la saga Assassin's Creed fait escale en Angleterre cette année. Un nouveau pays accompagné par un changement d'époque puisque l'action se déroule en 1868, en pleine révolution industrielle. Au milieu des bâtiments au style victorien et des usines qui crachent des nuages de charbon, les jumeaux assassins Jacob et Evie Frye vont devoir affronter les Templiers et rétablir la justice sociale dans la capitale au sein d'un gang composé de sept personnes.

Deux personnages pour le prix d'un

En mettant en scène les aventures de jumeaux, Assassin's Creed Syndicate propose d'incarner à tour de rôle Jacob et Evie Frye. A la manière de GTA V, il est ainsi possible de switcher entre les deux personnages au cours de l'aventure pour les missions du monde ouvert, et l’utilisation d'un personnage prédéfini pour certains arcs narratifs précis.

ACS-media-SS-4-big_202195

L'arrivée d'une femme dans le rôle d'un personnage principal est une première dans la saga Assassin's Creed et pourrait même permettre au joueur de se frotter à un gameplay différent selon le membre de la fratrie choisi. Reste que peu d'infos ont encore filtré sur ce personnage puisque c'est son frère, le massif et brutal Jacob, qui est à l'honneur dans ce trailer.

Le multijoueur assassiné

"Ce jeu ne se jouera qu'en solo." L'annonce de Yves Guillemot, le patron d'Ubisoft, est aussi claire que décevante pour les fans du multijoueur. Assassin's Creed Syndicate ne permettra pas en effet de découvrir l'aventure en coopération, comme c'était le cas pour pour Assassin's Creed Unity, ni d'affronter d'autres adversaires en ligne comme c'est le cas depuis Assassin's Creed Brotherhood. "Nous souhaitons consacrer notre temps à développer l'aventure en solo pour nous assurer qu'elle soit excellente", ajoute Yves Guillemot. Une façon peut-être de faciliter le travail des développeurs et éviter ainsi les problèmes techniques rencontrés par le précédent opus, liés au mode coopération.

Un grappin sorti de la Manche

Principale innovation de ce nouvel opus, le grappin devrait rendre les déplacements des deux personnages principaux plus dynamiques. Il permettra ainsi de se rendre depuis la rue sur le toit d'une maison avant d'être utilisé pour passer d'un bâtiment à l'autre à la manière d'un Dying Light. Grâce à ce nouvel équipement, il sera aussi possible de tendre des pièges à ses victimes en venant se glisser discrètement au-dessus de leur tête, selon Jeuxvideo.com.

ACS-media-SS-3-big_202193

Autre nouveauté au programme, la possibilité de se déplacer dans ce monde ouvert composé de sept quartiers (Whitechapel, la City, The Strand, Thames, Southwark, Lambeth et Westminster) à l'aide de divers moyens de locomotion, comme des calèches. Une innovation bienvenue, d'autant plus que la surface de la ville est 30% plus étendue que celle d'Assassin's Creed Unity.

A lire aussi