Une superbe vidéo, pour une "supercellule" !

Parlons orage. Mais pas n'importe lequel ! En météorologie, on distingue, tout d'abord, trois types d'orages:

- les orages frontaux / non-frontaux / post-frontaux: Pourquoi "frontaux" ? Car associés - ou non - à la présence de "fronts" (froid, chaud,...). Les orages frontaux se rencontrent à peu près à n'importe quelle saison, quand il y a un violent conflit de deux masses d'air. Les orages non frontaux éclatent dans une masse d'air à peu près homogène. Quant aux orages post-frontaux, ils sont fréquents notamment lors de l'arrivée d'air froid, voire très froid, en altitude au printemps ou en automne. Ces orages post-frontaux peuvent s'avérer parfois violents, par exemple dans le nord-ouest de la France, près de la Manche.

Ensuite, on classe ces orages (ou nuages d'orages) selon trois catégories:

- les orages isolés (monocellulaires): ceux que l'on retrouve notamment l'été après une chaude journée (exemple: en montagne).

- les orages organisés (multicellulaires): ceux-là sont fréquents entre le printemps et l'automne. Ils peuvent s'organiser en "ligne de grains". Un "grain" se caractérise par la levée soudaine du vent et/ou un changement de sa direction. Ce phénomène ne dure généralement pas plus d'une dizaine de minutes. Cela peut-être le cas à l'approche d'une averse "musclée", voire d'un orage. L'expression "grain" ou "ligne de grains" est plus fréquente dans le jargon des professions maritimes. 
Parenthèse: savez-vous d'où vient le mot "grain" ? Il est difficile de le savoir. Cependant, ce mot peut désigner, au sens figuré d'après le "petit Robert", une "très petite quantité". Le "grain" orageux peut donc être interprété comme une "petite averse". Petite, certes, mais parfois violente. Autre expression curieuse: "veiller au grain". Cela signifie qu'il faut être prudent, rester sur ses gardes. Or, le grain en météo est justement souvent inattendu, violent et éphémère... Y aurait-il un rapport avec la météo ? Va savoir...

- et les orages supercellulaires: Ce sont les orages les plus redoutables. Les plus violents ! Ils peuvent entraîner le déclenchement de tornades.

Ce type d'orage est d'ailleurs facilement reconnaissable car la base du nuage prend souvent une forme de vaisseau spatial (et non je n'abuse pas de science-fiction). Certains détails sont assez frappants:

- une rotation parfaitement visible à la base du nuage

- une structure cinématique (relatif au mouvement) singulière avec un puissant courant ascendant

- un très fort cisaillement des vents (changement brutal de la direction du vent à différentes altitudes)

- la durée de vie de ce genre de cellule orageuse peut atteindre plusieurs heures (4 à 6h)...

Voici une vidéo exceptionnelle prise par Mike Olbinski, chasseur de tornades aux Etats-Unis. Il a filmé cette "supercellule" près de Booker au Texas, il y a quelques jours seulement. Pour une fois, on ne se privera pas de la Haute Définition ! Ceci dit, ce genre de vidéo n'est pas fréquent, car il faut être au bon endroit, au bon moment, et en évitant si possible toute prise de risque inutile...

En France aussi, il y a des "supercellules"...

Non, la France n'est pas épargnée par ce phénomène. Certes, il est moins courant, mais chaque année des "supercellules" sont photographiées, voire filmées au-dessus du territoire français. Voici un aperçu:

Ci-dessous, dans l'Aube, le 20 mai 2012:

Magnifique photo prise au sud de Toulouse, le 29 avril 2012. On voit très bien la tornade qui s'est formée sous la base du nuage, éclairée par les rayons du soleil. Et on devine déjà la rotation de la structure (à ne pas manquer la formation de cette cellule orageuse en accéléré à la fin de ce "billet" !!!!)

On quitte temporairement la France pour rejoindre les Etats-Unis, où cette photo à été prise par un français passionné d'orages et de tornades à la fin du mois de mai 2013 dans le Nébraska.

Mais, pour vous prouver qu'il n'y a pas qu'aux Etats-Unis que l'on peut photographier ce genre de "monstre", voici ci-dessous une autre "supercellule"... française celle-ci, qui s'est formée au-dessus du département de la Creuse dans la journée du 25 mai 2009... Là encore, on devine sans problème l'immense colonne aspirante de la cellule, comme celle du Nébraska...

La superbe "supercellule" de Toulouse, le 29 avril 2012, en accéléré !!

Nous aussi, on a eu notre "supercellule" toulousaine, brillamment filmée par un amateur fiévreux de météo. En accéléré, cela donne ceci:

 

A lire aussi