Tourisme Vigneron

www.aterreacheval.fr

Le marketing du vin s'apparente de plus en plus au marketing territorial ou touristique car vendre du vin c'est avant tout vendre une région, une histoire, des hommes. Cela fait penser à ce que disait Jacques Puisais, notre maître à nous les œnologues et qui a été pendant une quinzaine d'années le président de l'UOEF (Union des Œnologues de France) : « je veux des vins qui aient la gueule de l'endroit où ils sont nés et les tripes de ceux qui les ont fait ».

L'oenotourisme est la nouvelle clé pour attirer des visiteurs séduits par la nature, les paysages et les produits authentiques. Il participe au développement durable des vignobles, il permet de raccourcir le circuit de vente et de s'adresser directement au consommateur pour l'initier au métier et au produit.

L'oenotourisme

La fréquentation des régions viticoles est en forte augmentation avec 10.000 caves visitées chaque année. Par ailleurs la France est visitée par 83 millions de touristes étrangers.

C'est ainsi que l’État s'est engagé dans la promotion de l'oenotourisme depuis les assises du tourisme de juin 2014 en incitant les professionnels du secteur à mieux structurer l'offre et de passer au numérique. La filière et les pouvoirs publics ont pris la mesure du potentiel, l'oenotourisme en France représente aujourd'hui 10 millions de touristes dont 40% d'étrangers .

L’État incite les différents acteurs du monde viti-vinicole et du tourisme à se fédérer pour valoriser le savoir faire français dans ce domaine et comme l'a souhaité le ministère des Affaires Étrangères « il faut mettre en place des offres touristiques qui montrent que le vin n'est pas seulement un produit à consommer mais qu'il recèle une histoire, une culture des traditions, une passion : les touristes apprécient ce type d'offre. »

De gros investissements régionaux ont été réalisés comme la Cité des civilisations et du vin à Bordeaux, la Cité des vins de Bourgogne à Mâcon et Chablis (ouverture été 2020), à Beaune (ouverture début 2021) ou encore la Cité de la gastronomie à Dijon largement tournée vers l'histoire et la culture du vin.

Rappelons par ailleurs que les « Coteaux, maisons et caves de Champagne » ainsi que les « Climats du vignoble de Bourgogne » ont été inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La diversification de l'offre

Centré initialement sur la rencontre d'exploitants viticoles, l'oenotourisme a étendu son champ d'activités en mêlant découverte du vin et du territoire.

En plus de la visite de la propriété, sont proposés des produits et services comme l'hôtellerie ou la restauration, des partenariats avec des musées, des offres de soins basées sur la vinothérapie ou encore des activités ludiques et sportives pour les familles qui représentent 26% des oenotouristes.

Sont également proposés de nos jours des randonnées dans les vignes à pied, à cheval, à bicyclette ou en petit train ou encore des ateliers pour découvrir les vendanges. Mon neveu, en Alsace, a déjà reçu à plusieurs reprises et sur deux à trois jours des groupes de finlandais et danois, clients chez lui, qui ont souhaité participer à ses vendanges.

Passage au numérique

Le numérique est devenu indispensable au développement de l'oenotourisme. Les applications et les réseaux sociaux sont un facteur de ce développement. QR Code, smartphones, géolocalisation offrent une présentation des propriétés viticoles qui séduit un public de plus en plus nombreux. Sur les réseaux sociaux, professionnels et amateurs échangent de plus en plus souvent autour du vin. Internet est à présent incontournable car c'est un des moyens privilégiés pour le choix des destinations touristiques et pour le e-commerce.

Formation

Un dernier défi à relever pour la filière viti-vinicole est la formation des vignerons au tourisme. Le syndicat des vignerons indépendants de France en a pleine conscience et s'est fié à Atout France, organisme d’État qui depuis plus de 15 ans travaille au développement de la filière. Atout France propose un programme de formations sous forme de vidéos et a réalisé une formation en ligne ouverte à tous intitulée « Tutos de l'oenotourisme ». Celle-ci fournit tous les conseils pour mieux connaître et accueillir les clientèles touristiques, notamment internationales.

Articles similaires: