Une entraîneuse... C'est comme un entraîneur! La preuve par Costa

3931649Qui ne tient la langue pour un monument académique imposant une déférence agenouillée à l'égard de ses respectables règles mais sait qu'en tant qu'institution signifiante, elle n'est ni neutre ni immuable, connaît ce fameux exemple d'asymétrie entre le traitement du féminin et du masculin par les mots : l'entraîneuse d'hommes n'est pas dans le dico l'équivalent de l'entraîneur des hommes...

Mais pour une fois, on dirait que la réalité, et qui plus est la réalité du monde sportif (lequel n'est pourtant pas réputé pour être le plus avancé en terme d'égalité), veut faire mentir les perceptions communes véhiculées par l'usage ordinaire du vocabulaire : c'est bien une entraîneuse, la portugaise Helena Costa, qui va coacher les hommes du Clermont Foot!

Une première en France, où jamais une femme n'a occupé ce poste dans un club professionnel de ligue 2. En voilà une nouvelle qu'elle est bonne : la preuve par l'exemple que, dans le foot comme ailleurs, aussi vrai que des hommes peuvent manager des hommes et des femmes, les femmes ne sauraient exercer leur leadership qu'avec d'autres femmes mais sont parfaitement légitimes à mener aussi des hommes!

Bon, pour l'heure, la presse titre prudemment, usant de périphrases pour contourner le mot qui dérange ("une femme au poste d'entraîneur", "première femme à entraîner" - la fonction primant sur l'identité professionnelle qu'elle attribue ? - "Clermont sera entraîné par une femme" - le sujet étant l'équipe et la femme en question son complément?), oubliant parfois (souvent) au passage que la femme en question a un nom en plus d'avoir un genre (et de la désigner comme "une femme" et non par ses prénom et patronyme)... Certain-es renoncent même carrément à féminiser le titre (quand pourtant, ce coup-ci, le mot existe dans le dictionnaire).

Allez! Lâchez-vous, les journalistes sportifs : pourvu que vous vous absteniez de l'accommoder de quelque jeu de mot graveleux, personne ne vous reprochera d'utiliser le vrai et juste substantif pour qualifier Helena Costa : une vraie (et grande) entraîneuse!

A lire aussi

  • Aucun article