Qui a vraiment envie de la banane de Lorie?

Elle s'appelle Lorie, elle a 30 ans, elle a glissé sur des patins avant d'en rouler quelques-uns à un canadien dans la foulée de sa reconversion à la varièt' à minettes. D'après la presse people, elle est un peu down en ce moment. Alors, elle voudrait bien se refaire : un petit tour par la télé-réalité pour lancer un album à danser et un clip hot pour faire le buzz.

 

Ca, c'est du clip. Allez rien que pour vous, le scénario est irrésistible. C'est une fille qui a dormi en culotte rose et tee-shirt loose (genre un peu déchiré au col, ça, c'est over cool) sans saloper son brushing pendant la nuit ni laisser baver son gloss (faut pas déconner quand même). Elle se réveille et pour qu'on comprenne bien que c'est le matin, elle baille un petit coup. Roaaaaarrr! On dirait une vraie lionne! Elle se caressouille vaguement la nuque et le bidou car c'est important pour bien commencer la journée de prendre conscience de son corps, whaoou! Ensuite, elle va faire pipi. Parce que les filles, ça fait beaucoup pipi. Avec le slip aux chevilles et un magazine girly dans les mains. Après, c'est l'heure du petit-déj et elle a tellement dansé la nuit passée qu'elle a grave les crocs. Alors, elle chope une banane dans sa super corbeille de fruits et elle joue avec comme si c'était un pistolet tandis que sa petite cuillère lui sert de micro. En revanche, la petite cuillère, c'est un peu conventionnel pour tartiner le Nutella. Alors, elle plonge la banane dans le pot de pâte à tartiner et hummmmm, goulument, elle gobe le bout du fruit chocolaté. Oh! la vache, ce que c'est créatif... Surtout qu'après, il se passe un truc dingue, elle prend une douche, utilise son pommeau de douche et sa brosse à cheveux comme un micro imaginaire (c'est fou tous les trucs qui peuvent faire office de micro dans l'appart d'une gonzesse), se splashe un coup d'eau jeune (oh! yeah! subtil, le placement de produit partenaire), fait un peu d'air guitar pour la forme, essaye une demi-douzaine de robes (bouhoouhouuuu! elle a rien à se meeeeeeettre!!!) et fini par enfiler un cuir parce que merde, on est rock ou on l'est pas, yeaaah!

 

J'avoue, j'ai ri. J'ai imaginé la scène dans la maison de disque, quelques mois plus tôt. Un petit matin (enfin vers 10h50, quoi), le chef de projet et le directeur (euh) "artistique" sont réunis pour parler du clip de Lorie. Le chef de projet parle de "gros enjeux", de "come back de Lorie", de "placement en TG dans la grande distrib", de "stratégie de reconquête des marchés latents". "Ouais, ouais" fait le directeur (euh) "artistique". "Te casse pas, choupinet, je sais ce qu'on va faire. On va faire un truc qui plaise aux nanas qui veulent plaire aux mecs".

 

Et qu'est-ce qui leur plait aux mecs? Une nana en culotte qui se fait des mamours à elle-même, rigole sous sa douche (c'est tellement funny de se shampooiner, c'est vrai!) et avale des bananes trempées dans le chocolat? Non, mais sérieux, sans blague, les mecs, ils ont vraiment envie de ça? C'est tellement caricatural que je n'y crois pas. C'est tellement grotesque que je passe tout de suite à autre chose.

 

Et puis ma copine F. m'envoie un texto : "Au secours, Marie! J'ai fait un statut facebook sur le clip de Lorie et les mecs me font des commentaires qui craignent". Je lui réponds "Sorry, chérie, je suis en séminaire de leadership féminin à Evian, j'ai pas une minute pour t'envoyer une bouée". "Marie, steup'! Les laisse pas me faire passer pour une coincée du cul!" me renvoie F. "Ok, ma poule, je fais un billet en rentrant!"

 

Admettons que F. et moi soyons effectivement coincées duq' et qu'on soit déjà trop vieilles pour s'identifier à une nana qui fait joujou à la banane au chocolat en brésilien échancré. Admettons. Demeure une question : qu'est-ce qui pourrait faire croire aux filles pas vieilles et pas coincées qu'un mec rêve d'une gonzesse qui serait du genre à boulotter de la banane en costume de beach-volleyeuse?

La question, c'est aux hommes que je la pose. Vous avez vraiment envie de ça? Ca vous donne pas un peu le sentiment d'être renvoyés à des bêtes en rut qu'un stimulus visuel scurrile fait bander pour peau de banane? Ca vous vexe pas un poil qu'on vous fasse passer pour des gros lourds qui veulent de la fille fesse à l'air et calibre en bouche? Ca vous donne pas vaguement l'impression qu'en prenant les filles qui devraient vous faire envie pour des connes, on vous prend aussi un peu pour des cons? Vous n'auriez pas envie d'être traités mieux que ça par les directeurs (euh) artistiques qui vous méprisent suffisamment pour ne vous offrir qu'un modèle de séduction au rabais?

 

Nous, les filles, on sait. On sait qu'on se caressouille pas le bidou pour faire semblant mais que quand on en a envie, on se caresse vraiment. On sait que quand on prend notre douche, on a intérêt à se grouiller avant que les enfants se lèvent. On sait que la banane est surtout utile en termes caloriques pour tenir toute la matinée. On sait aussi qu'on est plus attirante quand on est drôle, intelligente, charismatique et spirituelle plutôt que quand on se la joue poupée qui tortille du derrière et bat des cils avec le sourire d'un cabillaud glossé. Nous, on sait.

 

Mais vous, les hommes, savez-vous que le marketing sexiste vous fait passer à travers nous pour de pauvres types qui ont le cerveau dans le calbute? Voyez-vous comme des clips torchés à la va-vite donnent aux jeunes fans de Lorie une image caricaturale de vos envies ? Avez-vous conscience que ce ne sont pas les femmes qui sont insultées dans ce genre de production (euh) artistique mais bien les hommes qui sont visés par ricochet? Laisserez-vous encore longtemps les directeurs (euh) artistiques vendre aux femmes une image aussi pitoyable du regard que vous ne portez en réalité pas sur elles? Vous laisserez-vous traiter comme des beaufs encore longtemps? Allez, les mecs! Défendez-vous!

 

 

(Merci à F. qui m'a donné l'idée de ce billet)

 

 

Publié par Marie Donzel / Catégories : Actu

A lire aussi