Sarkozy président de l'UMP : entre 2007 et 2017

Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l'UMP, en meeting à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 25 novembre 2014. (CITIZENSIDE / FRANÇOIS LOOCK / AFP)

Ce soir Nicolas Sarkozy est président de l'UMP. Ce qui n'est pas vraiment une surprise, même si dans une posture jospiniste, il avait affirmé à un moment se retirer de la politique. Oh c'était il y a une éternité, c'était il y a un an et demi.
Après tout, celui qui a fait de "J'ai changé" son leitmotiv politique a aussi le droit de changer d'avis.

Il est d'ailleurs amusant de relire le discours de Nicolas Sarkozy lors de son investiture comme président de la République en 2007. Juste comme ça. Pour voir à quel point il a changé...

Et justement, Arman Méliès a mis une partie de ce discours en musique (ré-interprété par le comédien Olivier Rabourdin) dans un clip passionnant montrant les coulisses de l'événement, tel un l'acteur s'apprêtant à entrer sur scène. Avec un ballet de communicants, de maquilleurs, de coiffeurs, tournant autour de l'homme politique comme des abeilles ouvrières autour de leur reine.

Oui, Nicolas Sarkozy a changé. Dans le texte en tout cas. Entre 2007 et les mots de Guaino, aux accents gaulliens, dans lesquels même des électeurs de gauche pouvaient être, en partie, émoustillés, et les dernières déclarations de l'ancien (futur ?) président, il y a un monde, un abîme même dans lequel se sont engouffrés les pensées réactionnaires de Patrick Buisson et de Sens Commun ou les déclarations, entre autres, sur Schengen, les allocations chômage et le RSA .

En 2017, Nicolas Sarkozy sera-t-il devenu le Terminator de la politique ? Ayant réchappé à 11 affaires judiciaires, ayant survécu à sa défaite en 2012, à la  fronde au sein de son propre camp et à ses propres errements politiques et idéologiques, il pourrait redevenir président. C'est loin d'être fait. Et lors de cette nouvelle investiture, pourrait-il redire, comme en 2007, "je serai le président qui combattra les injustices, qui donnera à chacun sa chance" ? Pourrait-il redire "il y a dans le monde un pays qui sera généreux avec tous les persécutés et ce pays c'est la France" ? Pourrait-il redire "je ne vous mentirai pas, Je ne vous décevrai pas"" ? Pourrait-il redire "Je n'aurai qu'une seule ambition, servir les intérêts de la France et être au service de tous les Français"?

Related Posts: