Coupe du Monde 2014 : le coup d'envoi des coups de com'

L'agence Megalo & Compagnie a remporté un Grand Prix Stratégies du sport pour la campagne "FFF Tous fans des Bleus".

On ne va pas se mentir, je suis dingue de foot. Pourquoi mini jupes et talons hauts seraient-ils incompatibles avec stades et drapeaux ? La Coupe du Monde, je l'attends comme un enfant compte les jours avant Noël. Et comme tous les mômes, las du spectacle, je finis souvent par jouer avec les papiers et rubans : hymnes kitschs à souhait et autres mascottes improbables, campagnes de communication tonitruantes et pubs parfois délirantes. A un mois du coup d'envoi, retour sur les petits et grands commandements de com' à venir.

L'hymne des Bleus tu chériras

S'associer à cet événement majeur et fédérateur pour bénéficier la fenêtre de tir médiatique planétaire, quoi de plus opportun. La Coupe du Monde est toujours l'occasion de faire des "coups de com' ", en particulier lorsqu'il s'agit de musique. Je vous entends déjà réprimer un fou rire en vous remémorant l'hymne entonné avec conviction par un Johnny survolté :

"Oh les champions
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous."

INGRATS. Des années après -près de douze ans rendez-vous compte !- vous vous en souvenez toujours. Et ne me dites pas le contraire.

Finie la franche rigolade d'avant match, pas d'hymne officiel cette année... La tristitude, c'est quand tu ne peux même pas t'en moquer. Mais c'était sans compter sur Dj Zebra, habitué du stade rennais, qui entend faire danser les foules endiablées cet été.

Quant à Mickey 3D, rebaptisé pour l'occasion "Mickey 3-0", sa passion dévorante pour le foot n'est plus à démontrer : son titre Johnny Rep résonne encore dans nos têtes. C'est le 5 mars à l'issue du match France-Pays-Bas que Mickaël Furnon a décidé de reprendre du service pour écrire "son" hymne. Non sans humour, sa chanson égraine une à une toutes les critiques formulées à l'égard de nos tricolores. Sans omettre "l'effet Coupe du Monde" sur le moral des Français qui permettrait enfin au Président qu'on lui "foute la paix".

"C'est pas grave que Ribéry soit pas joli, c'est pas grave que Benzema soit malpoli, c'est pas grave, même si c'est la faute à Nasri, c'est pas grave"

Retour gagnant pour l'artiste et sa maison de disques. En ajoutant un hashtag #cpasgrave pour gagner en viralité, le titre a circulé à vitesse grand V sur les réseaux sociaux, générant dans son sillage une foule d'articles sur le sujet.

Du slogan tu ne te moqueras pas

Fin avril, suite à un article diffusé sur le site Stratégies, la Twittosphère s'enflamme : le slogan de la  Fédération Française de Football (FFF) est tombé, ce sera "tous en bleu, tous ensembleu". Ni une, ni deux, les moqueries fusent en escadrille sur les réseaux, obligeant l'agence "Megalo & Cie", responsable de la communication de la FFF à un démenti. Pourtant, ce slogan aurait pu être le bon, si on en juge les petits spots du "Fan O Maton", la campagne digitale -Facebook, Twitter et Instagram- initiée par la FFF dès mars 2013, invitant les fans à partager leurs meilleures photos de supporters. L'objectif ? Trouver le visage du supporter qui participera à la prochaine campagne publicitaire des Bleus tout en mobilisant d'ores et déjà la communauté des fans.

La nouvelle campagne des Bleus tu soutiendras

Transformer le spectateur en fan et développer un esprit “supporter” autour des Bleus, voilà le dessein de ce changement de stratégie de communication pour la FFF. Contrairement à nos voisins anglais, suédois ou néerlandais, en France, la "culture fan" peine à s'imposer. La chanson de Mickey 3-0 est là pour en témoigner. La nouvelle campagne "Tous fans des Bleus", qui sera lancée le 27 mai lors du match de préparation France/Norvège placera ainsi le supporter au coeur du dispositif. Au total, ça n'est pas moins de six visuels qui ont ainsi été réalisés mettant en avant des fans et certains joueurs de l’Equipe de France. “L’histoire à laquelle nous souhaitons les faire participer s’ancrera autour de cet esprit : ensemble, pour l’amour du maillot” explique Florent Soulez, responsable du projet à la FFF. Activations et contenus digitaux innovants, dispositifs dans l'enceinte même du stade et un nouveau club des supporters...rien ne sera laissé au hasard. Le digital n'est évidemment pas en reste : c’est le hashtag #tousfandesbleus qui a été choisi pour s'imposer sur les réseaux sociaux.

Je ne sais pas pour vous, mais moi c'est décidé : cette année, je ressors la vuvuzela et mon plus beau titre de Johnny."Oh les champions, on est tous ensemble. C'est le grand jeu, la France est debout".

france-jamaique

France-Norvège

Anne-Claire Ruel

Coup de cœur, coup de gueule, coup de poing, n’hésitez plus : venez débattre et tweeter. Cette page est aussi la vôtre vous vous en doutez. Pour "Fais pas com’ Papa", un seul hashtag : #FPCP et une seule page Facebook : Fais pas com' papa.

Related Posts: