Impact des bombardements russes: des civils syriens témoignent

Photo ABD DOUMANY/ AFP

Depuis la fin septembre 2015, l’aviation russe exécute de nombreux raids en Syrie, notamment dans le Nord du pays. Le 3 octobre 2015, quatre frappes ciblent, dans la même journée, la région de Dlouzah près de la localité d’Ahsam dans la campagne d’Idleb. Les raids ont visé un élevage de volailles tenu par une famille de déplacés ayant fui Ahsam. Selon le correspondant de l'agence SMART, neuf missiles ont été lancés, tuant onze civils, dont quatre enfants, une femme, un secouriste de la défense civile et un ambulancier. On compte  également une dizaine de blessés. Les secours de la défense civile seraient arrivés sur place après les deux premiers raids, initiant leurs opérations de secours, jusqu’à l’exécution des deux raids supplémentaires, provoquant la mort d’un de leurs membres (Assem Alsaleh) et d’un ambulancier, et blessant quatre autres secouristes.
La vidéo qui suit comprend des témoignages des populations sur place ainsi que d’un membre de la défense civile.

Les bombardements russes en Syrie se poursuivent depuis plus de deux semaines. Si l'Organisation de l'Etat Islamique est présente surtout dans l'Est du pays, notamment à Deir ez-Zor et Raqqa que l'EI contrôle, une grande partie des frappes russes concerne aussi Hama, Idleb et Alep, au Nord de la Syrie où d'autres factions opposées au régime syrien ont pris position, et où des victimes civiles sont également tombées.

SMART est une agence de presse  lancée en août 2013 qui cherche à remplacer SANA – l’agence de presse officielle du régime de Bachar Al Assad - en proposant une couverture rapide et fiable des événements qui se déroulent en Syrie à travers un fil d’information, de la photo de presse et des vidéos. SMART collabore avec un réseau de correspondants répartis sur tout le territoire syrien, ainsi qu'en Turquie, en Jordanie et au Liban.

Related Posts: