Luxe, caviar et…agacement !

Je ne savais plus d’où venait ce petit agacement qui me gagnait ces jours derniers chaque fois que j’ouvrais ma boîte mail. Et puis, il est revenu, de nouveau, mais de façon clairement identifiée cette fois, sous la forme d’une relance d’information : “Petrossian crée la plus grosse boîte de caviar au monde” !
10 kg de caviar “Tsar Impérial”, livré dans une boîte confectionnée à la main, numérotée, lithographiée. Voilà, le petit agacement…
Le luxe est une si belle chose quand il s’associe à la délicatesse, à la discrétion, à l’élégance ; et le caviar une si bonne, quand il illumine une simple crêpe au sarrasin, un peu épaisse, à la façon russe, assortie d’un peu de crème aigre et de ciboule. Jean-Marie Amat, excellent chef et homme de goût, avait ainsi conclu une telle dégustation en disant : « Voilà, nous galopons dans les steppes… »
Mais 10 kg… comment associer le luxe et le régal à cette quantité digne d’une charcuterie peu subtile. Un léger soupçon de vulgarité vient rôder, n’est-ce pas ? On imagine la ventrée bruyante, la petite curée autour du buffet.
Elle sera achetée, cette boîte jumbo, soyons-en certains. Dommage de flatter de telles envies…
On nous dira peut-être qu’il s’agit d’un service, que la clientèle attendait ce type de conditionnement qui évite de devoir ouvrir dix boîtes d’un kilo… Je souris, je ne devrais pas.
En tout cas, je vais dès maintenant ouvrir ma boîte… mail avec plus de légèreté ! Rien ne vaut mieux que de s’offrir un petit luxe de temps en temps !

Articles similaires

  • Aucun article similaire