Donald Trump combatif et rassembleur lors de son discours sur l'état de l'Union

Donald Trump a effectué le traditionnel discours sur l'état de l'Union aux États-Unis mardi 5 février. Il a fait un appel au rassemblement, tout en s'opposant aux démocrates sur la question du mur à la frontière mexicaine.

Le président des États-Unis d’Amérique a effectué le traditionnel discours sur l'état de l'Union mardi 5 février. "Donald Trump n'a renoncé a rien et pourtant il a su se poser en rassembleur. Il a suscité des applaudissements et des moments d'unité. Une image forte : les élues démocrates, toutes vêtues de blanc, qui le boudaient plutôt depuis le début de son discours, l'ont applaudi quand il a célébré habilement le nombre de records de femmes élues au Congrès", précise Agnès Vahramian, qui s’exprime depuis Washington mercredi matin. 

Rencontre avec Kim Jong-un au Vietnam

"Il a demandé aussi à cette assemblée qui lui est hostile désormais de choisir la grandeur plutôt que la vengeance. Puis il s'est adressé clairement à sa base électorale et a redit qu'il construirait le mur à la frontière avec le Mexique. Il a demandé aussi au Congrès d'interdire les avortements tardifs", indique la journaliste de France 2.

Donald Trump aura-t-il su s'adresser aux Américains au-delà de ses partisans ? C'était l'enjeu de ce discours, après son échec sur le shutdown. S'il n'a pas fait d'annonces particulières, il a indiqué qu'il rencontrerait à nouveau le leader nord-coréen Kim Jong-un les 27 et 28 février prochains au Vietnam.

A lire aussi

  • Aucun article