Floride : sale temps pour les agrumes

Les oranges et les pamplemousses en provenance de Floride (États-Unis) vont se faire rares sur les marchés, les tempêtes ayant frappé de plein fouet les plantations d'agrumes. 

200 000 hectares en friche abandonnés. Des orangers, pamplemoussiers et mandariniers à perte de vue, et inexploités. Sur les arbres de Floride (États-Unis) pousse pourtant le meilleur agrume au monde. Comment expliquer un tel gâchis ? Que se passe-t-il au paradis des agrumes ? Selon Michel Sallin, PDG de IMG Citrus, et producteur d'agrumes en Floride depuis 40 ans, "c'est une année extrêmement mauvaise à cause de l'ouragan".

Une récolte réduite de 60%

Il n'avait encore jamais vu autant d'agrumes à terre. Il a mis à peu près 50 % de la récolte à terre en septembre selon le producteur, et beaucoup des fruits qui restent sur les arbres ont la peau abimée. Après le passage de la tempête Irma, voilà à quoi ressemblaient les vergers. Ces mêmes milliers d'hectares ont été inondés, détruisant des centaines de milliers de fruits. Si l'eau a fini par se retirer, certaines racines ont été touchées. Conséquence directe : la récolte a été réduite de 60%.

Reportage de Jacques Cardoze, Laurent Desbois, Arielle Monange et Courtney Vinopal

A lire aussi