États-Unis : les nomades de l'emploi

Ils ont perdu leur emploi, leur maison, ils ont alors choisi un mode de vie radicalement différent. Aux États-Unis, des centaines de milliers de personnes n'hésitent pas à vivre en camping-car pour aller chercher l'emploi là où il se trouve.

C'est une ville entière de camping-cars, un alignement de maisons sur quatre roues en plein désert de l'Arizona. James est l'un de ces travailleurs qui sillonnent l'Amérique. Toute une vie dans 35 mètres carrés désormais. James et sa femme géraient un supermarché ; ils ont fait faillite, vendu la maison et acheté ce camping-car 33 000 euros. Qui sont ces nomades américains ? Ils rêvaient d'une retraite dans de grandes maisons, les voilà sur les routes. Aux États-Unis, on les appelle workampers, ceux qui travaillent et qui campent.

Faillite avec la crise de 2008

En hiver, c'est au sud du pays que les travailleurs nomades migrent, vers la Floride. Jeannette et Joe ont trouvé du travail dans ce camping : "Nous, on travaille 24 heures par semaine, à nous deux. Lui il fait 12 heures, et moi 12 heures, et comme ça, on a notre emplacement, l'électricité, l'eau, la télévision, tout gratuit". Ils ont 65 ans et 60 ans. Elle s'occupe de l'accueil et du courrier, lui des petits travaux de réparation. Avant de tout vendre et d'acheter leur camping-car, le couple gérait un terrain de golf, qu'il espérait revendre pour s'assurer une bonne retraite. La crise de 2008 les a conduits à la faillite.

Reportage d'Agnes Vahramian, Laurent Desbois, Arielle Monange et Andreane Williams

A lire aussi

  • Aucun article