Le Golfe du Mexique, un paradis empoisonné par les pesticides

Cette semaine, nous vous emmenons sur le Golf du Mexique, où se joue l'une des plus grandes catastrophes écologiques des océans. 

Avec ses eaux turquoises et ses bancs de sable blanc, le golfe du Mexique est l'un des paradis du sud des États-Unis. Mais depuis plusieurs mois, les filets de pêche sont quasiment vides. La vie aquatique a déserté les fonds marins et a été remplacée par un tapis d'algues vertes. L'oxygène s'y fait rare, si bien que les scientifiques américains ont baptisé le lieu "la zone morte" ("dead zone" en anglais), qui s'étend sur 22 000 km².

Les eaux polluées du fleuve du Mississippi qui se jettent dans le Golfe du Mexique sont à l'origine de ce manque d'oxygène. Ces eaux sont chargées en produits chimiques tels que les pesticides et les fertilisants, utilisés par les agriculteurs.

Alors, pour tenter de limiter les dégâts, certaines exploitants ont décidé de mettre en place des installations anti-pollution. Mais plus l'Amérique plante de maïs, plus la "zone morte" s'étend dans l'océan. Au point de transformer ces eaux paradisiaques en cimetière marin.

Reportage d'Agnès Vahramian, Regis Massini, Arielle Monange et Yelen Bonhomme-Allard

A lire aussi