La "Journée nationale des hommes aux fourneaux", symptôme des inégalités hommes/femmes devant les tâches ménagères

Un homme en cuisine, un spécimen rare ? Crédit : katiebordner

Célébrée le premier jeudi de novembre, la Journée nationale des hommes aux fourneaux est une invention canadienne récemment importée aux Etats-Unis. Partie d'une blague, son succès montre qu'hommes et femmes sont encore loin d'être égaux devant les tâches ménagères aux Etats-Unis.

"Aujourd'hui, c'est la journée nationale des hommes aux fourneaux", apprenait-on ce jeudi dans la revue de presse du New York Times.

Pourtant, le "National Men Make Dinner Day" n'est pas un jour férié aux Etats-Unis. C'est l'invention de Sandy Sharkey, une canadienne d'une cinquantaine d'années. En 2001, elle imagine cette journée nationale pour "qu'au moins une fois pas an, ce soit mon mari qui cuisine". Le résultat, un saumon poché, est un désastre : le saumon brûle, et le four avec lui, nous a raconté Sandy Sharkey par email.

Elle crée alors un site internet. Le "National Men Make Dinner Day" est né. L'idée séduit rapidement les restaurants et l'industrie agro-alimentaire, mais aussi le public féminin et "les hommes qui ont le sens de l'humour", selon Sandy Sharkey. La "Journée des hommes aux fourneaux" a également conquis les médias américains.

La popularité du concept aux Etats-Unis montre surtout que le partage des tâches ménagères entre hommes et femmes n'est toujours pas équitable.

En moyenne, une femme américaine passe 37 minutes par jour à cuisiner, contre 17 minutes pour un homme.

Au total, les Américaines consacrent 2h10 aux tâches ménagères, contre 1h22 pour un Américain  :

Sauf pour ce qui est du bricolage et du jardinage, les femmes sont celles qui travaillent le plus au foyer, qu'il s'agissent de faire la lessive ou de nettoyer la maison.

Mais les femmes ne se contentent pas des tâches ménagères : elles sont également de plus en plus nombreuses à occuper un emploi. Résultat : les Etats-Unis comptent de moins en moins de femmes au foyer et de plus en plus d'enfants élevés par 2 parents qui travaillent. La moitié des enfants qui vivent avec leurs 2 parents ont des parents qui travaillent tous les deux à plein temps, selon une récente étude du Pew Research Center. Et ce sont toujours les mères qui assurent le plus de tâches à la maison.

Pour autant, la créatrice du "National Men Make Dinner Day" Sandy Sharkey met de côté tout militantisme. "Tout ça c'est juste pour s'amuser, sur le thème de l'homme qui ne cuisine pas mais qui se met derrière les fourneaux une fois par an !".

Publié par France 2 Washington / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article