La success story d’Instagram : de l’app gratuite à plateforme de pub

L'appli d'échange de photos a 5 ans

Kevin Systrom a été bercé par les nouvelles technologies. Sa mère a travaillé pour la startup Monster.com et pour le service de partage de voitures Zipcar. Après avoir obtenu son diplôme de la prestigieuse université de Stanford, en Californie, il devient développeur de logiciels. Il fait alors ses classes au cœur de la Silicon Valley, ce berceau de la tech américaine, dans des sociétés comme Google, raconte Fortune.

Kevin Systrom

Kevin Systrom

Il y a 5 ans, Kevin Systrom s’allie à son ami Mike Krieger, également diplômé de Stanford, pour créer un réseau social nommé Burbn. Un seul service qui s’avère populaire sur Burbn : l’échange d’images.

Le duo basé à San Francisco va alors se concentrer sur une application gratuite de partage de photos. Son nom : Instagram, pour « Instant Telegram » (télégramme instantané). Sa particularité : proposer des « filtres » qui modifient les photos, inspirés des appareils Holga. Couleurs et contrastes sont altérés pour donner aux images une touche vintage ou pop art. Kevin Systrom a alors 26 ans, et son partenaire, 24 ans.

L’idée d’un réseau social d’échanges d’images est notamment basée sur l’expérience de Kevin Systrom à Stanford, où il partage les photos prises durant les fêtes organisées par les membres de sa « sororité » avec les autres membres.

Instagram connait un succès fulgurant : 25 000 inscrits en 24 heures. Après un mois, ils sont 1 million. En 2012, Facebook achète la société pour environ 1 milliard de dollars, faisant de Kevin et Mike des multi-millionnaires.

Crédit : johnnymip via Flickr

Crédit : johnnymip via Flickr

L’app compte alors 30 millions d’inscrits. Elle affirme aujourd’hui compter 400 millions d’utilisateurs actifs par mois, la majorité résidant en dehors des Etats-Unis. Ceux-ci publient plus de 80 millions de photos par mois, toujours selon la société.

Instagram compte bien rentabiliser son grand nombre d’usagers, grâce à la publicité. Cette année, la poule aux œufs d’or devrait rapporter presque 600 millions de dollars de revenus publicitaires à Facebook, selon une étude d’eMarketer repérée par le Wall Street Journal.

A l'occasion des 5 ans de l'application, France 2 est partie à la rencontre de Kevin Systrom, aujourd’hui PDG d’Instagram, au siège de Facebook à Menlo Park, en Californie :

Un reportage de V. Astruc, F.Stenneler, S. Lafuente, L. Desbois, M. Barrois, J-P. Pasteur et A. Monange.

A lire aussi

  • Aucun article