Martyrs d'Algérie : une béatification sous haute surveillance

C'est une première dans un pays musulman. Le 8 décembre 2018 s'est déroulée, sous une sécurité accrue, la béatification des 19 martyrs d'Algérie à Oran. Parmi eux se trouvaient les sept moines trappistes de Tibhirine dont la mort est toujours nimbée d'un voile de mystère. Deux mois après leur enlèvement le 26 mars 1996 dans les montagnes qui encerclent Alger, leur assassinat est annoncé par le Groupe Islamique Armé. Seules leurs têtes seront retrouvées. Au total, 200 000 personnes, dont de nombreux civils, perdront la vie dans les attentats qui frappent l'Algérie à cette époque.

Présidée par le cardinal Giovanni Becciu, l'envoyé spécial du pape François, la cérémonie s'est tenue devant des centaines de chrétiens d'Algérie. Ces derniers restent minoritaires dans le pays - l'ONU estime qu'ils représentent 0,2 % de la population, soit 70 000 personnes. Reportage d'Alban Mikoczy, Florence Crimon et Valérie Parent.

 

L'info en + : il ne reste qu'un moine de Tibhirine ayant survécu au drame. Il s'appelle Jean-Pierre Schumacher, a 92 ans et vit aujourd'hui au Maroc dans une communauté chrétienne. Ce qui l'a sauvé tient à ce simple détail : les assaillants croyaient que les moines n'étaient que 7 dans le monastère ; ils étaient en réalité 9.

Publié par Alban Mikoczy / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article