Dans les Pouilles, les oliviers se meurent

Et si les oliviers disparaissaient ? À Gallipoli, en Italie, la Xylella fastidiosa décime les plantations. Cette bactérie qui agit comme un virus a touché 700 hectares dans la péninsule, à des degrés divers. Les véhicules du virus sont des cicadelles, des insectes suceurs de bois. En passant d'un arbre malade à un arbre sain, ils transmettent la maladie.

En résumé, l'arbre meurt déshydraté, car cette bactérie empêche l'eau de passer dans les feuilles. Mais deux espèces d'oliviers résistent à l'infection. Ces espèces seront peut-être les oliviers du futur.

L'info en plus:

Le nom générique, Xylella, dérive de xylème et fait référence au fait que cette bactérie est limitée aux tissus vasculaires qui assurent le transport de la sève brute dans la plante.

Publié par Alban Mikoczy / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article