La série "Gomorra" nuisible à la lutte anti-mafia?

Le procureur de Naples dénonce l'interprétation "folklorique" de la camorra, la mafia napolitaine, donnée par la série.

Marco D’Amore, l’acteur de la série "Gomorra" diffusée sur Sky en Italie et Canal + en France a répondu aux accusations du procureur de Naples, Giuseppe Borrelli. Il y a quelques jours, il reprochait à la série de faire une interprétation « folklorique » de la Camorra et de nuire à l'image de sa ville.

Il a déclaré "La série donne une représentation dangereuse des clans mafieux, car elle détourne l'attention par rapport à la configuration réelle de la Camorra. Aujourd'hui la camorra a dépassé le simple statut de contiguïté avec les milieux professionnels, de l'entreprise et une partie de la politique, ce qui est préoccupant. La camorra racontée dans Gomorra laisse penser que la mafia se diffère de ces milieux, ce qui la rend plus innocente".
Une critique à laquelle s'est ajoutée celle du procureur de Catanzaro, en Calabre, dans le sud de l'Italie. Selon lui, l'image de la criminalité donnée par la série, avec ses personnages à l'image "trop sympathique", cause un vrai dommage à la lutte contre les mafias dans la péninsule.

Pour se défendre, l’interprète de Ciro di Marzio dans Gomorra a insisté sur le caractère de fiction et non de documentaire de la série. Il insiste sur ses deux intentions : rendre l'histoire incroyable et merveilleuse, et participer à un acte de dénonciation très fort. Un acte qui a commencé avec le travail de Roberto Saviano, auteur de l’œuvre d’origine et sous protection policière.

En Italie, la troisième saison de cette série diffusée dans près de 190 pays bat des records d'audience. Elle s’intéresse à la mafia napolitaine et aux rivalités des clans dirigés par Don Pietro Savastano et Don Salvatore Conte. La jeune génération issue des deux partis est prête à tout pour défendre l’honneur de leurs familles, quitte à renverser le pouvoir en place. En France, la nouvelle saison devrait être diffusée en 2018 sur Canal Plus.

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article