Berlusconi, le retour. Encore une fois...

La droite emmenée par Silvio Berlusconi, éternel revenant de la politique italienne, a remporté les élections régionales de dimanche en Sicile.

Selon des résultats définitifs rendus publics ce matin, Nello Musumeci, soutenu par Silvio Berlusconi (Forza Italia, centre droit) et Matteo Salvini (La Ligue, extrême droite), a obtenu 39,84% des voix. Il l'emporte de près de 5 points face à Giancarlo Cancelleri, le candidat du parti anti-système Mouvement 5 étoiles.

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, celui qu'on appelait le "Cavaliere" triomphe. Il l'assure : aux prochaines élections législatives début 2018 « il n’y aura que deux équipes en jeu : le centre droit et le mouvement 5 étoiles. La gauche n’est plus crédible ». « C’est ma revanche. Un message au pays et à l’Europe : les gens ont confiance en moi ». Un message qui pourrait relancer le contentieux sur la loi Severino avec la Cour européenne des droits de l'homme. Elle commencera à examiner son recours le 22 novembre. Silvio Berlusconi, qui s'est fortement impliqué pendant la campagne en Sicile, ne peut pas briguer lui-même de fonction élective en raison de sa condamnation pour fraude fiscale en 2013 mais il espère qu'un arrêt de la Cour, attendu d'ici la fin de l'année, pourrait le remettre dans le jeu.

A 81 ans, l’ancien chef du gouvernement, magnat des médias et véritable sphinx de la vie politique dans la péninsule, se voit de nouveau dans les couloirs du Palazzo Chigi, siège du premier ministre, avec les autres partis de la coalition de centre droit. L’unique barrage crédible aux « populistes » selon lui. Resterait le grand point d’interrogation : quel leader pour la gouverner ? Il a déclaré : « avec Matteo Salvini (Ligue du nord, parti d’extrême droite), il n’y pas de problème. Nous nous mettrons d’accord sur le candidat et sur l’accord de notre alliance après les élections. »
De son côté, le leader du parti d’extrême droite ne semble pas prêt à faire des concessions sur sa ligne de la droite dure : « on ne gagnera pas au centre ».

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article