VIDEO : découverte du Mont Testaccio, la huitième colline de Rome

Les amoureux de la « ville éternelle » le savent, Rome a été bâtie sur 7 collines. Ce qu’ils ne savent peut-être pas en revanche, c’est qu'une huitième colline formée par des millions de morceaux d'amphores est toujours présente aujourd’hui en plein centre-ville.

La particularité de cette colline unique en son genre : elle est entièrement constituée d'amphores utilisées à l'époque des romains, notamment pour le commerce de l'huile transitant par le port de Rome, au bord du Tibre. Plutôt que d’être réutilisées, ces jarres en terre cuite étaient jetées. Les restes des quelques 5 millions de ces amphores brisées en mille morceaux ont été empilés soigneusement au fil des siècles... Jusqu'à former une colline de 50 mètres de haut. Résultat : elle offre aujourd'hui une vue sur la ville digne de celle de ses 7 autres collines romaines. Francesco Pacetti, archéologue, explique : « les amphores, une fois vide, ne pouvaient pas être utilisées car l’argile avait absorbé l’huile qu’elles contenaient. Il fallait alors les casser et les mettre à la décharge. C’est comme ça qu’a été créée cette gigantesque colline artificielle. »
Un genre de décharge, certes, mais bien organisée. Pour éviter les glissements de terrain et que ces tonnes de terre cuite n’envahissent la ville, les morceaux étaient empilés de façon à ne laisser aucun interstice vide. L’objectif : créer une masse compacte occupant le moins d’espace possible. La "huitième colline de Rome" se visite aujourd'hui sur réservation.

Informations et réservationshttp://www.romeinformation.it/monte-testaccio/

Un trésor caché parmi d’autres

Le Mont Testaccio est loin d’être le seul endroit encore largement inconnu des touristes qui se pressent au Colisée, Panthéon et autres incontournables. Parmi ces trésors cachés, le "trou de serrure" de Rome et le Palais Farnèse.

Sur le Mont Aventin, au niveau de la Piazza dei Cavalieri di Malta, se trouve une grande porte. Un coup d'œil dans le trou de serrure suffit pour apercevoir la coupole du Vatican sous une perspective unique. Attention cependant, le secret n’a pas été gardé bien longtemps et vous ne serez pas les seuls à passer l’œil par le trou de la serrure. Vous devrez même sûrement vous mettre dans la file d’attente pour en profiter…

Adresse : Piazza dei Cavalieri di Malta, sur le mont Aventin.

Autre lieu discret qui vaut le détour : le Palais Farnèse, un des joyaux de la Renaissance à Rome qui abrite l’ambassade de France. Il faut prendre rendez-vous pour découvrir l'atrium de Sangallo, le cortile, le jardin, le salon d'Hercule avec ses tapisseries inspirées des fresques de Raphaël et la Galerie des Carrache, chef d’œuvre de l’art italien.

Informations et réservationshttps://www.inventerrome.com/index.php/fr/visite-du-palais-farnese

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article