L'Italie aujourd'hui : le président de la République a reçu Matteo Renzi

Matteo Renzi et Sergio Mattarella

L'Italie aujourd'hui : Référendum, J-10 : le président de la République Sergio Mattarella a reçu, hier, Matteo Renzi. L'enquête sur les fausses signatures du Mouvement 5 étoiles s'accélère. Des chefs-d'oeuvre des musées du Vatican seront exposés à Moscou.

Référendum, J-10 : le président de la République a reçu Matteo Renzi

Hier, mercredi 23 novembre, le président de la République, Sergio Mattarella, a rencontré Matteo Renzi, président du Conseil. Ils ont notamment discuté des scénarios possibles après le référendum du 4 décembre prochain. En cas de victoire du “non” à la réforme constitutionnelle, un éventuel recours anticipé aux urnes a été évoqué. Mais, selon Matteo Renzi, c’est au président de la République « de décider, sur la base des décisions du Parlement ». De plus, comme le rapporte le quotidien Il Messaggero, Sergio Mattarella s’inquiète du ton de cette campagne de la part du camp du “non” mais aussi du “oui” : « Je n’ai pas l’intention de faire des appels publics, mais c’est important de baisser le volume ». Son but, éviter que le front du “oui” tombe dans une confusion totale.

Concernant les sondages (que Matteo Renzi conseille de ne pas suivre) le quotidien La Stampa pointe du doigt une tendance pour le référendum. En effet, les électeurs “silencieux”, qui n’apparaissent pas dans les statistiques, sont souvent indécis, mais préfèrent les nouvelles règles. Le journal n’hésite pas à citer Kennedy pour exprimer la pensée de ces électeurs qui ne font pas de bruit, « change is the law of life ».

Fausses signatures dans le Mouvement 5 étoiles : l’enquête s’accélère à vitesse grand V

Les enquêtes secouent le Mouvement 5 étoiles. Si de fausses signatures avaient été enregistrées lors d’une élection en 2012 à Palerme, c’est aujourd’hui à Bologne que l’enquête s’élargit. En effet, une vingtaine de signatures irrégulières ont été récoltées lors des élections régionales de 2014. Au total, ce ne sont pas moins de dix personnes à Palerme et quatre à Bologne qui font l’objet d’une enquête, selon le quotidien La Repubblica. Parmi eux, des députés. Si Beppe Grillo, leader du Mouvement 5 étoiles, a invité sur son blog les intéressés à démissionner, ces derniers ne semblent pas avoir l’intention de partir. Ils ne pourront cependant plus signer d'acte sous le nom du Mouvement 5 étoiles.

Des oeuvres du Vatican exposées à Moscou

Le musée Tretiakov de Moscou où seront accueillies les oeuvres.

Le musée Tretiakov de Moscou où seront accueillies les oeuvres.

Les musées du Vatican sont en ce moment fortement dégarnis. Demain, vendredi 25 novembre, une quarantaine de leurs chefs-d’oeuvres (Raphaël, Caravage, Véronèse ou encore Poussin) les ont quittés pour la première fois pour être exposés à Moscou, dans la galerie d’Etat Tretiakov.

"La mise au tombeau", Le Caravage : une des oeuvres prêtées par le Vatican.

« La mise au tombeau », Le Caravage : une des oeuvres prêtées par le Vatican.

Pour la vice-directrice des musées du Vatican, Barbara Jatta, ce prêt sert notamment à « montrer à la population russe le sens de l’art italien ». Une exposition qui a failli ne jamais voir le jour à cause de difficultés financières : elle a été sauvée par le fonds d’un milliardaire proche de Vladimir Poutine. Les visiteurs du Vatican ne doivent pas se faire de mauvais sang : les musées ne seront pas vides, puisqu’ils accueilleront en remplacement des moulures préparatoires d’oeuvres de Gian Lorenzo Bernini ainsi que des prêts des musées russes dont la liste est encore en élaboration.

A lire aussi