Le Carnaval de Venise autrement !

 L'édition 2014 du Carnaval de Venise s'est éteinte au soir de mardi-gras.

Cette année, un français, résidant de la Sérénissime a inauguré une autre façon de vivre ces festivités séculaires.

Alain Hamon, dynamique patron de Destination Italie a voulu faire revivre la tradition de carnaval comme elle se pratiquait au 17ème siècle.

Musique de chambre et public costumé.

Le cadre, le palais Grimani-Marcello sur le grand canal.

Parmi les artistes, Nemanja Radulovic, violoniste virtuose d'origine serbe.

Les carnavaliers, un groupe de français qui ont déboursé une centaine d'euros; plutôt rare à Venise; pour assister à ce concert dans un cadre historique.

Au programme, apéritif, partitions romantiques et dîner aux chandelles.

C'est une prouesse d'Alain Hamon et d'Arièle Butaux. Quand une participation au carnaval, costume de lumière et entrée dans un bal prestigieux peut revenir à plus de mille euros pour un touriste, ils parviennent à offrir la Venise cachée pour dix fois moins cher et dix fois plus enrichissant.

Leur truc, un réseau d'amitiés solides dans le monde la musique.

Arielle Butaux est productrice à France Musique, Alain Hamon expert ès-Venise.

Les deux ont réuni leur passion dans l'association Ariah http://www.musique-venise.net/

"Le carnaval en salon, c'est comme cela qu'il se pratiquait au temps des doges" confirment en coeur, les deux héritiers du palais Grimani-Marcello.

Pour compléter, ajoutons qu'Alain Hamon, amoureux de la ville, y vit à plein temps depuis douze ans dans une maison près du pont de l'Académie.

Spécialiste de la cité lacustre, de ses légendes, de ses traditions, de ses habitants et même de sa gastronomie ce qui n'est pas rien.

Faire le marché du Rialto à ses côtés vaut tous les menus du monde.

L'écouter raconter les us et coutumes des vénitiens sur la place Saint Marc c'est comme écouter la lecture en plus vivant des mémoires de Casanova.

Et pour ceux que le carnaval de Venise passionne ou intrigue, voici le feuilleton que nous avions réalisé en 2012 sur toutes les coulisses du plus célèbre bal costumé du monde.

A lire aussi