Les sorties nocturnes du Pape François ?

On connaissait le Pape François et sa 4L à 300 000km au compteur offerte par un curé italien désormais il pourrait y avoir aussi le Pape noctambule.

C'est l'aumônier du Pape. Monseigneur Konrad Krajewski qui bien malgré lui est à l'origine de cette rumeur.

Lors d'une rencontre avec la presse accréditée au Vatican, le prélat polonais chargé au quotidien d'exécuter pour le compte du Pape, écrits, rencontres, appels téléphoniques a raconté que François venait de la charger de la mise en place d'un service d'urgence au plus démunis. une sorte de "maraude" comme il en existe en France la nuit pour venir en aide aux sans abris.

Et de rajouter :"il veut même m'accompagner"

Il n'en fallait pas plus. Comme une traînée de poudre, le désir est devenu hypothèse et s'est finalement transformé en rumeur.

Le Pape sort la nuit déguisé en simple prêtre.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/italy/10484026/Pope-may-have-snuck-out-at-night-to-give-alms-to-poor-Vatican-hints.html

http://life.nationalpost.com/2013/12/03/archbishop-suggests-that-pope-francis-secretly-sneaks-out-at-night-to-feed-the-poor/

Et le Huffington Post de rajouter que des gardes suisses ont confirmé avoir vu le Pape sortir à pied de nuit par la porte Sainte-Anne.

http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/03/pape-francois-sortie-nocturne-sans-abris_n_4379324.html

C'est vrai que ceux qui le côtoient le décrive comme spontané.Absolument pas préoccupé par les questions de protocole.

Ils rajoutent qu'il veut en faire beaucoup, le maximum parce que disent-ils, François redouterait que son pontificat reste court. Il souhaiterait donc accomplir son ministère pastoral du soir au matin, sans trêve ni répit ni entrave.

C'est vrai que quand il était à Buenos Aires en Argentine, l'archevêque Jorge Maria Bergoglio aimait à se glisser la nuit hors de chez lui pour déjà aller à la rencontre des plus faibles.

C'est vrai aussi que plus jeune pour financer ses études il a même travaillé dans une boite de nuit à Cordoba.

En même temps ca ne serait pas étonnant.

En des temps bien plus conservateurs, Pie XII durant la seconde guerre mondiale et son successeur Jean XXIII le père du Concile Vatican II s'étaient déjà illustrés par des sorties nocturnes "iconoclastes".

 

 

 

 

A lire aussi

  • Aucun article