Nicolas Hulot au Vatican

"Parce qu'il faut quelquefois un directeur de conscience !" C'est par ces mots quasi-pieux que Nicolas Hulot a expliqué son déplacement au Vatican vendredi 22 novembre 2013 dernier. Venu avec la casquette d'envoyé spécial du président de la République Française pour la protection de la planète. Celui qui dans nos mémoires restera comme le plus médiatique explorateur contemporain est un "brin désespéré" par l'absence de résultats des 19 conférences déjà organisées par l'ONU sur les changements climatiques.

A la radio comme à la télé, les conséquences du réchauffement climatique, Nicolas Hulot les a constaté. Et comme tout le monde, il a bien vu aussi que personne ne fait rien pour arrêter ça. Alors il demande l'aide du Pape. Et à priori il l'a obtenu.
Mardi 26, le Pape a publié sa première exhortation apostolique. Un document adressé à tous. Prêtres et laïcs. Bien sûr, il n'y est pas seulement question de climat mais... Page 18, François dénonce les conséquences de l'économie moderne, de l'organisation des sociétés libérales : "l’environnement, reste sans défense par rapport aux intérêts du marché divinisé, transformés en règle absolue".
Et il continue. Plaidoyer pro domo. L'Eglise en bien des occasions, écrit-il, a favorisé la solution de problèmes pour l'environnement. Et encore page 22 où "l'évangélisation éclaire les manières de mettre en relation avec l'environnement". François directeur de conscience pour une planète plus verte.
Et ce ne sont pas des paroles en l'air.
Vendredi 24 janvier 2014 lorsqu'il reçoit François Hollande au Vatican, le Pape aurait ajouté :"Dieu pardonne toujours, les hommes parfois et la nature jamais quand on ne prend pas soin d'elle"
Photo I-Media

Photo I-Media

Nicolas Hulot a donc vu juste. Le Pape François a la fibre verte.
Et si on rajoute que le Pape a désormais un auditoire qui dépasse largement le cadre du milliard de fidèles catholiques (enquête du centre d'études sur les nouvelles religions) on peut même se dire que Nicolas Hulot a vu juste...et efficace.
Prochaine étape, la publication d'une encyclique consacrée à la relation entre l'homme et la nature dont le Vatican vient de confirmer que le Pape en avait entamé la rédaction.

A lire aussi

  • Aucun article