Narendra Modi dans le Top 10 des plus grands criminels de "Google Image"

Le résultat d'une recherche "Google Image" peut parfois avoir l'effet d'une bombe. C'est ce qui est en train de se passer sur la toile, alors que le moteur de recherche américain référence le premier ministre indien Narendra Modi dans le Top 10 des plus grands criminels. Face à cette gênante maladresse, Google a du s'excuser.

Lorsque l'on recherche dans Google la photo des dix plus grands criminels (taper en anglais "top 10 criminals"), il est assez surprenant de voir apparaitre en premier le visage du chef du gouvernement indien Narendra Modi, à côté d'Al Capone notamment . Alors depuis l'apparition de ces résultats de recherches, le géant américain a du s'excuser. "Ces résultats nous étonnent. Ils ne reflètent pas les opinions de Google. Parfois, la façon dont les images sont décrites sur Internet peut donner des résultats surprenants. Nous nous excusons pour toute confusion ou malentendu que cela a causé " a déclaré l'un des porte-parole du moteur de recherche dans un communiqué.

Pour expliquer sa maladresse, Google se dédouane en affirmant que ces résultats sont le fait d'un quotidien britannique, le Telegraph, dont les métadonnées relatives à l'image de Modi étaient erronées. D'autres images tirées d'articles dans lesquels le premier ministre indien s'exprime à l'égard des politiciens ayant des antécédents criminels seraient également en cause. Pas de lien entre Modi et des activités criminelles donc, juste un lien malheureux entre deux mots. Et un algorithme inadapté.

Soutien et ironie sur Twitter

L'information n'a en tous cas par tardé à se répandre sur les réseaux sociaux, et notamment sur twitter où le hashtag #Top10Criminals a été très utilisé par les internautes.

"Il avait dit qu'avant un an, tous les membres du Parlement au passé criminel seraient sous les verrous. Maintenant après un an (au pouvoir), il apparait dans la liste #Top10Criminals"

"C'est un tel moment de fierté pour l'Inde lorsque le premier ministre apparait dans la liste #Top10Criminals. Deux fois."

Mais très vite, le hashtag #TopLeaderNamo (Namo comme surnom affectueux de Narendra Modi) s'est aussi fait une place sur le réseau social, comme une marque de soutien au premier ministre indien.

"Nous Indiens sommes chanceux, nous avons Namo comme premier ministre"

"Un premier ministre visionnaire et un leader mondial. Namo le grand"

 

Narendra Modi est souvent décrit comme un grand fédérateur. En décembre dernier, une étude de l'Université d'Harvard l'avait même placé au premier rang des leader mondiaux, avec un taux d'approbation de sa politique atteignant 87 % de la population. Depuis 30 ans, jamais un premier ministre indien n'avait d'ailleurs été élu avec autant de voix. Alors si tous ne sont pas d'accord avec lui, politique oblige, la majorité semble convenir pour affirmer qu'il ne mérite pas sa place dans la fameuse liste des dix plus grands criminels.

 

Cyrielle Granier (St)