À Katmandou, la vie s'est arrêtée

C'est le chaos dans la capitale népalaise après le terrible séisme qui a fait plus 2 500 morts. Morgane Belloir, journaliste pour le bureau de France 2 New Delhi, est auprès des centaines de familles sinistrées dans les campements improvisés. 

Le Népal a été touché par le tremblement de terre le plus meurtrier depuis près d'un siècle. Le séisme de magnitude 7,9 a fait au moins 2 500 morts et le bilan risque encore de s'alourdir. La capitale du pays, Katmandou, est dévastée. Par peur de nouvelles destructions à cause des nombreuses répliques du séisme, les Népalais s'installent à même le sol dans des campements de fortune. "De nombreux tremblements ont déjà été ressentis depuis le séisme." témoigne Morgane Belloir, journaliste de France 2 en direct de Katmandou.

"Les gens ne bougent plus"

"Ils viennent planter leur tente dans les parcs, car il n'y a pas d'habitations risquant de s'écrouler dans les alentours", rapporte Morgane Belloir. Les secousses à répétition terrifient les habitants. "La vie s'est complètement arrêtée, les voitures, les gens ne bougent plus et se regardent apeurés. Ils sont très choqués", conclut la journaliste.

Morgane Belloir & Christophe Reyns (St.)

A lire aussi