JOB MADE IN INDIA : Le vendeur de jus de cannes à sucre

La légende raconte que ce sont les Indiens qui ont inventé "la débrouille", ici ils appellent ça "jugaad". En se baladant dans les rues de New Delhi, les passants peuvent rapidement s'en faire une idée. En voici un exemple : le vendeur de jus de canne à sucre. Ils sont nombreux dans le vieux Delhi, au nord de la capitale. 

 

DSC_0075

 

DSC_0179

Ces marchands ambulants sont équipés d'ustensiles à la fois très rudimentaires et très ingénieux. Jugez plutôt: un petit moteur, une simple courroie et deux petites roues dentées entre lesquelles sont pressées les longues cannes. Il ne manque plus qu'une casserole, quelques verres et une passoire. Les échoppes sont parfois décorées : quelques bâtons d'encens, des draps de couleurs et parfois la photo d'une star bollywoodienne.

DSC_0018

DSC_0013

Chaque canne à sucre est pressée deux fois et cela demande un certain effort... Ici c'est le grand frère qui pousse et le petit frère qui récupère le jus. Au second pressage, il ajoute un citron. Il faut compter au moins 4 ou 5 cannes à sucre pour un peu plus d'un verre.

DSC_0072

DSC_0038

Et même s'il fait 35 degrés à New Delhi, le jus semble étonnamment frais. Pour quelques centimes d'euros, un peu de douceur dans une ville (parfois un peu) compliquée...

Christophe Reyns (St.)

A lire aussi