Un cycliste britannique traverse l'Angleterre... depuis son salon

Alors que les meilleurs cyclistes s'affrontent sur les routes de Rio, un Britannique traverse la Grande-Bretagne en restant dans son salon. Sur son vélo d'appartement, Aaron Puzey a parcouru près de 1400 kilomètres à travers le pays grâce à un casque de réalité virtuelle.

Des Cornouailles au sud du pays à John O'Great au Nord-Est, Aaron Puzey a mis au point un système permettant de traverser l'Angleterre à vélo... tout en restant chez soi. Pour cela, il utilise un casque de réalité virtuelle qui le plonge dans le paysage et suit les moindres mouvements de sa tête. Le Britannique a aussi créé une application qui fait défiler les images fournies par Google Street View pendant qu'il pédale. Des capteurs bluetooth permettent de mesurer la vitesse du cycliste et de faire défiler les images au bon rythme, en fonction de la vitesse à laquelle il pédale et des mouvements de sa tête.

Le résultat final est obtenu grâce à l'addition de huit séquences. Quelques objets comme les arbres et poteaux électriques peuvent être déformés mais le résultat est impressionnant. L'impression d'y être est réelle selon Aaron Puzey qui avoue ressentir des nausées lorsque les itinéraires sont complexes ou qu'il enchaîne les ronds-points. "Quand je passe à côté de bâtiments, je suis impressionné par leur représentation en 3D. Ils ont l'air incroyablement solides et réels, comme s'ils étaient juste à côté de moi. En revanche, les régions plus vertes sont plus floues : le feuillage des arbres est imprécis quand ce ne sont pas carrément des trous noirs inexpliqués qui apparaissent dans le sol", a expliqué le cycliste à The Verge.

L'homme a ouvert un blog, permettant au public de suivre son périple et de visiter l'Angleterre grâce à ses nombreuses vidéos. L'application permet aux utilisateurs de traverser le pays du Sud au Nord, soit près de 1400 kilomètres. Un moyen de faire du sport tout en évitant le fameux crachin anglais.

Aaron Puzey n'a pas fini de rejoindre la pointe de John O'Great mais il prévoit déjà d'élargir l'application à d'autres pays. Il prévoit notamment de visiter le Japon, toujours de son salon.

A lire aussi