Quand la recherche et la publicité anglaises n'ont plus de limites...

Pour sa campagne de publicité l'entreprise "Shreddies" n'a eu peur de rien

Bien sûr, il y a la découverte des exoplanètes ou la recherche contre le cancer... Mais la science et l'ingénierie peuvent parfois s'attaquer à des problèmes beaucoup moins nobles et pourtant très complexes... Et c'est en Angleterre, patrie de Benny Hill et d'un certain humour qui ne méprise pas les proues, qu'une entreprise a décidé de trouver le graal de tous ceux qui rêvent de pouvoir se soulager discrètement, dans les lieux publics ou en galante compagnie : des culottes, slips et autres pantalons... qui neutralisent les odeurs de pets.

Avoir des gaz en tous lieux et en toutes circonstances devient maintenant possible. La compagnie britannique Shreddies a donc investi de l'argent en recherche et développement pour concevoir des vêtements qui neutralisent les pets afin qu'ils passent inaperçus, selon le journal Metro.

Depuis 2013, la compagnie basée à Leicester, dont le slogan est "Flatulence Filtering underwear" (Sous-vêtements qui filtre les flatulences) fabrique des vêtements avec une doublure en carbone qui absorbe et neutralise l'odeur. Il est même possible d'avoir un pet 200 fois plus "fort" que la normale, et celui-ci sera tout de même totalement intercepté par la matière. Il suffit de laver le vêtement pour activer à nouveau les cellules de carbones, et celui-ci sera réutilisable. Le directeur de la société, Richard Wolley, explique que " le jean et le pyjama sont confectionnés avec une doublure totale de carbone, des hanches aux genoux, ce qui augmente la protection contre les odeurs".

La compagnie vend des pyjamas, jean et sous-vêtements mais se diversifie de plus en plus : elle travaille sur une collection de vêtements pour le bureau. Cependant, les articles ne sont pas donnés : 140 euros le jean et 105 euros le pyjama.

Le groupe Shreddies a diffusé ces images assez surréalistes de sa campagne de publicité...

 

2AC621A900000578-3171872-image-a-1_1437643551965

Mannequin ou modèle pour vêtements anti-pets : il n'y a pas de sot métier...

 

underwear

Le journal britannique métro a légendé cette photo : "save it for the second date"... "attendez le deuxième rencard pour tester ça"...

Ce n'est pas la première fois que les agences de publicité britanniques détonnent par leurs campagnes extrêmes ou carrément polémiques..

Dernière en date : la campagne pour la boisson australienne "Up and Go", lancée au Royaume-Uni avec cette affiche : "Aussies suck" (littéralement "les Australiens sucent"). Une campagne hautement sexiste à l'humour douteux, ce qui ne l'a pas empêché d'être affichée sur tous les bus de Londres.

upgo_aussies_suck_6

aussie bus

 

De leur côté, les gérants de "Shreddies" se félicitent d'arriver à résoudre le difficile conflit entre confort et beauté. Sur leur site, ils se disent " passionnés des soins médicaux" et sont ravis d'aider les personnes atteintes de certains problèmes de santé comme les irritations du colon, les intolérances alimentaires, les problèmes intestinaux... Ils ont même remporté le prix du "Look Good Feel Good" (être beau, se sentir bien) en 2009, par l'association... Continence Advice, de lutte contre l'incontinence (elle existe aussi...).

 

Sybille Aoudjhane, avec Loïc de La Mornais

 

A lire aussi