« Big mother vous regarde » : crèches sous surveillance en Grande-Bretagne !

Un concept moderne s’étend au Royaume-Uni. Les webcams s’installent de plus en plus dans les garderies, au grand bonheur des parents. Veiller sur leurs progénitures est désormais possible en un seul clic.

Laisser les enfants à la nursery n’a jamais été chose facile ! Angoisses répétées, constante culpabilité d’aller travailler, et de n’être jamais certain que les petits sont « entre de bonnes mains ».

Quelle a donc été la solution ingénieuse pour mettre fin à cette anxiété? Les propriétaires de « Munchkins Kindergarten » dans l’Essex, à l’est de l’Angleterre, ont aménagé un système de vidéosurveillance afin de rassurer les parents inquiets.

Connexion personnalisée

Le fonctionnement est très simple. La garderie accorde aux parents un identifiant et un mot de passe qui permettent de garder un œil sur leurs enfants. L'accès est uniquement autorisé lorsque leurs enfants sont présents à la crèche. Les vidéos sont quant à elles accessibles par ordinateur ou Smartphones à tout moment de la journée. Esprit tranquille assuré !

La directrice, Madame Callaghan, a affirmé dernièrement au Daily Mail : « C’est très pesant pour les parents de nous confier leurs enfants car à vrai dire, au premier contact, nous ne sommes que de simples étrangers. Ce système leur permet donc de se connecter et de les voir s’épanouir ». Elle ajoute également : « Nous n'avons pas eu un seul parent qui se soit plaint jusqu’à présent, et pourquoi le ferait-il? Nous n'avons rien à cacher ».

Vigilance accrue

Que pouvons-nous penser du recours des webcams par les parents ? Le psychologue danois Vibeke Jorgensen a effectué des recherches sur ce système dans les crèches au Danemark. Ces investigations ont révélé que les caméras représentaient un outil qui avait une influence de protection et de sécurité  sur leurs petits.

Des précautions ont cependant été prises par les crèches. Pour chaque connexion, la durée d’accès aux images est limitée à cinq minutes afin d’éviter que la vidéo soit visionnée par une tierce personne non autorisée. Gare malgré tout aux parents trop « voyeurs » ! Les membres du personnel surveillent régulièrement les connexions trop fréquentes pour empêcher la surexposition des autres enfants.

Une surveillance qui a déjà fait ses preuves

En France, ce phénomène n'existe pas encore et il ne fait aucun doute qu'un tel procédé ferait polémique. Rappelons malgré tout qu'au Royaume-Uni, le concept de "Big Brother" n'est pas nouveau. Les anglais sont très habitués aux caméras de vidéosurveillance, qu'ils ont fortement intégré dans leur quotidien. On constate effectivement que les premières « nurseries à webcams » ont vu le jour en Grande-Bretagne en 1999, plus précisément  au Bolton School Nursery à Manchester. Selon un article de la BBC il y a une quinzaine d’années, l’ancienne directrice Julie Fletcher soulignait que l’évolution d’un bébé est quotidienne. Les parents ont de ce fait la possibilité d’y participer et de ne rien manquer.

Une belle révolution à l’époque ! Grâce à la technologie d’aujourd’hui, ce procédé reconnu et bénéfique se propage dans tout le pays.

A quand la webcam sur le lieu de travail des adultes ?

Zoé Loporto avec Loïc de La Mornais

 

A lire aussi