Scandale des écoutes : fin du chapitre ?

David Cameron a su faire face ce mercredi aux parlementaires qui n'ont pas manqué de lui demander des comptes sur ses relations avec les protagonistes de l'affaire des écoutes téléphoniques illégales au sein du groupe Murdoch : Cameron les a rencontrés à 26 reprises en un an de pouvoir. Devant les parlementaires il n'aura fait qu'une seule concession : il se serait sans doute passé des services d'Andy Coulson en tant que responsable de sa communication entre 2007 et janvier 2011 s'il avait su ce que l'on sait des activités du journal aujourd'hui. Andy Coulson a été rédacteur en chef du "New's of the world" et probablement à l'origine des pratiques d'écoutes illégales. On peut donc dire qu'il s'en sort bien. Les trois heures de débat à la chambre des communes, en ce dernier jour de travaux avant les vacances parlementaires, ne l'auront pas vraiment déstabilisé. Mais ce n'est sans doute que partie remise, car tout dépendra des suites de l'enquête de Scotland Yard. Et les enquêteurs vont mettre un point d'honneur à mener ces investigations scrupuleusement jusqu'au bout. Ils ne lâcheront probablement rien, tant l'image de l'institution a été écornée. La rentrée promet d'être chaude et peut-être même l'été si des révélations importantes apparaissent... Et de ce point de vue, on peut faire confiance aux "Guardian" et à "L'Independent" les deux journaux britanniques qui semblent prendre leur revanche sur ce journalisme à sensation, qui reste le plus populaire dans le pays : huit millions de lecteurs chaque jour pour le "Sun" et entre 2 et 3 pour le "Daily Mail" qui lui, ne fait pas partie du groupe Murdoch.

A lire aussi