Les enfants sont-ils trop exposés au sexe ?

C'est ce que pense David Cameron. Le premier ministre veut que les industries du disque, de la vidéo, mais aussi de l'habillement fassent la police elles-mêmes. Le premier ministre considère, comme une partie des parlementaires britanniques d'ailleurs, que les poses dénudées de Lady Gaga, Katy Perry et autre Rihanna dans leurs clips vidéos heurtent la sensibilité des jeunes filles anglaises. Il faut dire qu'il est assez étonnant de voir que dans ce pays des fillettes de 10 ans portent des soutiens-gorges et même des strings. Franchement il est assez facile (nous l'avons constaté) de trouver de petites tenues pour des gamines dans les grands magasins du centre-ville de la capitale britannique ! C'est la très puissante association "Mumsnet" qui fait campagne depuis de nombreuses années sur ce thème et est en passe d'obtenir gain de cause. L'association compte un allié de choix en la personne du premier ministre qui a interdit a sa fille d'écouter Lily Allen (nouvelle chanteuse anglaise en vogue) dont les paroles de certaines de ses chansons sont assez osées, voir carrément pornographiques. Alors faut-il réglementer ? Les stars vont-elles trop loin ? Il y a fort à parier que le débat pour le moment britannique gagne peu à peu le reste du vieux continent. Une fois de plus la Grande-Bretagne est la porte d'entrée des États-Unis en Europe, sur ce sujet comme sur bien d'autres. Habilleriez-vous votre fillette d'un soutien-gorge alors qu'elle n'est pas encore au collège !
Les interdictions préconisées sont simples : signalétique avec mention interdit aux moins de 18 ans comme cela existe déjà pour les films. Interdiction de diffusion de chanteurs sur les grandes chaînes de télévisions qui ne respectent pas les règles. Mais le gouvernement britannique veut d'abord que les industries se censure avant de passer à l'interdiction... business is business !

A lire aussi