Belgique sans gouvernement : la résignation des citoyens

Depuis décembre 2018, la Belgique n’a plus de gouvernement. Enfin si, mais un gouvernement « en affaires courantes », c’est-à-dire qui ne peut plus lancer de projets, prendre d’initiatives, ni voter de budget ; la Première Ministre doit se contenter de gérer les affaires courantes du pays, et les urgences. Une paralysie qui en rappelle une autre. En 2010/2011, il a fallu 541 jours pour former un gouvernement. Un record à l'époque !

Il y a dix ans, les Belges manifestaient par milliers pour réclamer la formation d’un gouvernement ; aujourd’hui c’est plutôt la résignation qui domine. Et la situation s’enlise, car les partis arrivés en tête des élections de mai dernier refusent de former une coalition. Les Belges pourraient être à nouveau appelés aux urnes.

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article