Automobile : le marché européen en chute libre

Alors que le groupe PSA vient d’annoncer la fermeture prochaine de son usine à Aulnay sous-bois et la suppression de 8000 postes, voici un panorama de la situation du marché automobile en Europe.

Un marché Européen à la peine.

Depuis le début de l’année, la vente d’automobiles a chuté de 7.5% en Europe. Cela fait désormais 5 ans que le marché est en pleine récession.  En Europe, seules l’Allemagne et la Grande-Bretagne affichent une augmentation de près de 3% des immatriculations : ( 2.9% pour l’Allemagne et 3.3% pour la Grande Bretagne sur la période Janvier à Mai).

En France, la baisse est modérée ( -1.9%) mais de nombreux pays sont frappés de plein fouet par la crise. Parmi eux, la Grèce, le Portugal , l’Espagne et l’Italie.

Les pays les plus touchés par la baisse des immatriculations sur la période Janvier/Mai 2012.

Grèce -56.7%
Portugal -41.7%
Espagne -21.7%
Italie -18%

Un ralentissement des ventes pour les constructeurs

Si Volkswagen, Mercedes et BMW se maintiennent d’autres constructeurs comme Renault ou Toyota subissent cette crise. A noter les chiffres impressionnants de Kia. Le constructeur Coréen a fait un bond en avant de 19.9%.

Les constructeurs les plus touchés sur la période Janvier/Mai 2012 :

Renault -21%
Nissan -20%
Opel /Vauxhall -16.9%
Toyota -14.4%
PSA -13.6
Fiat -11.5%

Fermeture d’usines en Europe

Ce ralentissement de la vente d’automobiles entraine des fermetures d’usines. L’annonce de PSA de ce matin marque la célébration d’un triste anniversaire ; la fermeture en 1992 de l’usine Renault de Boulogne Billancourt, une première en Europe. Dans la même ligne, General Motors accusant une perte de 256 millions de $ depuis le début de l’année sur le marché Européen a annoncé vouloir fermer deux usines de sa filiale Opel, en Allemagne et en Grande Bretagne, 5000 emplois seraient menacés.

Les principales usines fermées depuis 1992 en Europe

Constructeurs Année Pays Nombres de licenciements.
Renault 1992 France (Boulogne Billancourt) 3000
Renault 1997 Belgique (Vilvoorde) 3100
PSA 2007 G.B (Python) 2300
Opel 2010 Belgique (Anvers) 2600
Fiat 2011 Italie     (Palerme) 1600

Les conséquences de la crise :

Outre la fermeture d’usines, d’autres conséquences apparaissent sur le marché. Les constructeurs décident de délocaliser leurs usines pour produire à moindre cout leurs modèles. Des destinations comme la Roumanie ou la Slovaquie en Europe de l’Est ou même la Turquie sont recherchées.

Les coûts de productions sont bien inférieurs notamment en raison du coût du travail qui est moindre. Une différence de 1 à 3 pour la Slovaquie. Ainsi une Peugeot 208 produite dans ce pays revient entre 500 € et 1000€ moins cher qu’en France .

En Turquie, une Renault Clio produite à l’usine de Bursa fait économiser au constructeur au losange 1300€.

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article