Sécurité routière : l’action choc de la police allemande

Capture d'écran du 20.06.2018

Pour voir si les conducteurs allemands sont prêts à aider les autres, la police de Brandebourg a monté un accident grave de toutes pièces. Une mise en scène qui a choqué les quelques courageux qui ont voulu porter secours.

Des automobilistes en pleurs

L’illusion était parfaite : une voiture renversée et cabossée au bord de la route, des taches de sang sur la portière. Quand les premiers conducteurs s’arrêtent pour aider, ils découvrent à l’intérieur du véhicule deux jeunes femmes en sang, l’une inconsciente, l’autre appelant faiblement au secours. Les passants sont sous le choc, certains pleurent. Avant d'apprendre que cet accident terrifiant n’est qu’une mise en scène de la police de Brandebourg, et les blessées des actrices.

Une mise en scène douteuse

L’action s’est entièrement déroulée devant les caméras du quotidien à scandale allemand Bild, cachées dans l’herbe autour du faux véhicule accidenté. Quand la police intervient enfin pour révéler le pot aux roses, les journalistes sont sur place pour filmer les réactions des automobilistes secouristes. Partie prenante de cette mise en scène douteuse, le journal dénonce pourtant, dans un article publié ce matin, l’action de la police qui aurait traumatisé les conducteurs bons samaritains.

Un policier doit rassurer une passante en pleurs. (Capture d'écran de la Bild)

Les mauvais chiffres de la sécurité routière

La police se justifie : 80 à 90 % des voitures ne se sont pas arrêtées, ce qui démontre la nécessité de telles actions de prévention. Près de dix minutes se sont écoulées avant que les premiers conducteurs passant devant l'accident ne s'arrêtent, plusieurs ont tenté sans succès d’en interpeller d’autres. Dans le cas d’un vrai accident, un tel délai peut être décisif, et mortel pour les personnes accidentées.
Plus loin, la police a interpellé tous ceux qui avaient dépassé le lieu de l’accident sans intervenir. Elle leur a rappelé que la loi les oblige à porter les premiers secours tant qu’ils ne se mettent pas en danger eux-mêmes - sous peine d’amende ou d’incarcération.

L’action intervient alors que les accidents se multiplient continuellement à Berlin-Brandebourg depuis 2008. Une tendance qui se reflète dans les statistiques nationales : rien qu'en 2016, le nombre d’accidents a augmenté de 2,7% en Allemagne, ceux avec dommages corporels ont augmenté de 0,8%.

 

Par Anja Maiwald

A lire aussi

  • Aucun article