Les fonctionnaires allemands obtiennent de fortes hausses de salaires [revue de presse 18/04]

L’accord a été arraché au milieu de la nuit, après trois jours de négociations entre les syndicats de fonctionnaires, le ministère fédéral de l’Intérieur et les communes allemandes. Et cela devrait réjouir les 2,3 millions de salariés assimilés à la fonction publique, qui travaillent dans les aéroports, gares, hôpitaux ou crèches: ils vont voir leurs salaires augmenter de 3,2% rétroactivement au 1er mars 2018, puis d’environ 3,1% au 1er avril 2019 et enfin quelque 1,1% au 1er mars 2020, soit au total 7,5% de hausse étalée sur 3 ans. C’est plus que les 6% demandés par les syndicats, certes sans étalement. A la sortie des négociations à Potsdam, près de Berlin, le dirigeant du syndicat Verdi, Frank Bsirske, a jugé qu’il s’agissait du meilleur accord négocié depuis des années. Un accord obtenu après une première série de « grèves d’avertissement » la semaine dernière, un signal visiblement bien entendu par le gouvernement qui a préféré lâcher du lest, un geste d’autant plus facile que les caisses de l’Etat fédéral sont pleines. Les fonctionnaires ne sont pas les premiers à obtenir une forte revalorisation salariale. En février ce sont les salariés de l’industrie, grâce au syndicat IG Metall, qui avaient obtenu 4,3% de plus sur la fiche de paye. Dans le secteur du bâtiment en revanche, les négociations n’ont pas abouti mardi, syndicat et employeurs ne parvenant pas à s’entendre sur une revalorisation salariale. Une procédure de tentative de conciliation va maintenant être engagée. Le syndicat IG Bau réclame 6% d’augmentation de salaires pour les 800.000 travailleurs du secteur. Après des années de rigueur et de modération salariale, c’est désormais l’heure en Allemagne de la redistribution des fruits de la croissance.

Le choc après la diffusion d’une vidéo d’agression antisémite

Les faits ont eu lieu en plein jour à Berlin dans le quartier branché de Prenzlauer Berg. La victime est un jeune homme juif de 21 ans, attaqué parce qu’il portait une kippa, et qui a réussi à filmer l’agression. Sur cette vidéo diffusée hier soir sur Facebook, on voit un homme l’attaquer à coups de ceinture, tout en criant « Juif » en arabe. Il est finalement retenu par l’une des personnes qui l’accompagne, alors qu’une passante crie en anglais qu’elle a appelé la police. La police a confirmé au journal BZ le caractère antisémite de l’agression, mais cherche encore les suspects. Le Forum juif pour la démocratie et contre l’antisémitisme, qui a diffusé la vidéo sur sa page Facebook, réclame une réaction ferme des autorités: « Cela montre que les Juifs ne sont plus en sécurité. Nous n’avons plus besoin des discours du dimanche – il faut des actes ». Depuis plusieurs mois, le nombre d’actes antisémites augmente en Allemagne, la très grande majorité étant imputée aux milieux d’extrême-droite par les services de renseignement.

En bref, les Blitzactus

C’est l’une des plus grosses opérations jamais organisées par la police fédérale.Ce matin à l’aube, près de 1500 fonctionnaires ont menés une soixantaine de perquisition dans 12 régions différentes, pour démanteler un vaste réseau de prostitution forcée entièrement dirigé par des femmes d’origine thaïlandaises.
///
Le phénomène inquiète les services de l’immigration: des réfugiés déçus de leur vie en Allemagne rentreraient en Syrie et en Irak, en vendant au préalable leur titres de séjours au plus offrant. Selon le Spiegel, plus de 500 cas auraient été identifiés.
///
Le Bayern écrase tout en Allemagne. Le club bavarois a étrillé hier Leverkusen, 6 buts à 2, en demi-finale de la coupe d’Allemagne, avec un doublé de Lewandowski et un triplé de Müller. Irrésistibles depuis que Jupp Heynckes a remplacé Carlo Ancelotti au poste d’entraîneur, les bavarois peuvent encore réaliser un très joli triplé championnat, coupe d’Allemagne, Ligue des Champions.

Bonne journée !

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

 

A lire aussi