La CDU et le SPD ont-ils sacrifié les objectifs climatiques ? [revue de presse 09/01]

Dès le début de leurs négociations formelles en vue de constituer une nouvelle grande coalition, la CDU d’Angela Merkel et le SPD de Martin Schulz ont déjà trouvé un point d’accord: les objectifs de réduction des émissions de CO2, qui devaient baisser de 40% en 2020 par rapport à 1990, ont été revus à la baisse. Selon le Tagesspiegel, cela a été acté comme suit dans un document échangé entre les deux partis, et que le quotidien s’est procuré: « l’objectif à court terme fixé pour 2020 ne sera pas, vu d’aujourd’hui, atteint ». C’est un « scandale », ont rapidement réagi les Verts. Du réalisme répondent des sources proches des négociations: l’Allemagne sait depuis septembre dernier qu’elle va manquer de 10% ses objectifs fixés à 2020. Le Tagesspiegel explique que c’est l’objectif 2030 qui est désormais au cœur des discussions, avec une volonté chez les sociaux-démocrates et les conservateurs de baisser de 55% les émissions par rapport aux niveaux de 1990. Mais comment y arriver ? Notamment en accélérant le développement des énergies renouvelables, qui doivent représenter 65% du mix énergétique en 2030 - cet objectif n’avait jamais été fixé jusqu’à présent - ou encore en créant une commission sur « l’avenir du charbon », sujet éminemment sensible en Allemagne. Elle doit, avant fin 2018, présenter un plan pour la réduction de l’exploitation de cette énergie fossile, mais surtout une date de fin.

La télévision publique allemande domine largement les audiences

C’est en janvier que les télévisions allemandes font les comptes, et l’audiovisuel public peut afficher un large sourire: il a encore une fois dominé le PAA (paysage audiovisuel allemand), qui est plus éclaté qu’en France avec des chaînes régionales très puissantes. La ZDF est, pour la sixième fois consécutive, la première chaîne du pays avec une audience moyenne de 13,1%. Sa consoeur publique ARD suit avec 11,3%, la première chaine privée étant RTL avec 9,2% d’audience. L’un des programmes les plus regardés de la ZDF est son journal du soir, qui n’est pas à 20h mais à 21h45. Le « Heute Journal » rassemble en moyenne 3,83 millions de téléspectateurs, soit 14% de part d’audience. En calculant les audiences groupe par groupe, c’est l’ARD et ses nombreuses chaînes régionales qui dominent avec 28,4% d’audience moyenne, devant le groupe privé RTL (21,8%) et le groupe ZDF (19,8%). En tout les chaînes publiques représentent donc une audience cumulée de 48,2%, une position ultra-dominante qui s’explique aussi par une redevance bien plus élevée qu’en France, à 210 euros par an, et universelle.

En bref, les Blitzactus

Tierquiz / Wildschweine

La peste porcine africaine se rapproche d’Allemagne. Des foyers de cette maladie redoutable pour les élevages de porcs ont été décelés à moins de 100km de la frontière allemande, en Pologne mais aussi en République Tchèque. Les sangliers, dont le nombre explose dans le pays, en sont le vecteur principal.
///
Le député de l’AfD qui avait qualifié le fils de Boris Becker de « demi-nègre » a écopé d’une simple sanction de la part de son parti, mais il ne sera pas exclu. Ainsi en a décidé la direction de la formation d’extrême-droite. Un autre responsable qui avait qualifié le mémorial de la Shoah de Berlin de « monument honteux », ne sera pas exclu lui aussi.
///
Pour la première fois depuis des années, le nombre de nuitées à Berlin a stagné l’année dernière. Pour le responsable du bureau touristique de la ville, c’est lié à la faillite de la compagnie Air Berlin à l’automne dernier. Alors que EasyJet a repris certaines liaisons, il s’attend à un rebond de 2% de la fréquentation touristique cette année.

 

Bonne journée.

 

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi