La crise politique pourrait être fatale à Angela Merkel

Les Allemands commencent à se lasser. Et la chancelière pourrait bien faire les frais de cette impasse politique, les sondages sont en train de se retourner contre elle.

L’Allemagne a voté il y a maintenant trois mois et demi, mais l’Allemagne n’a toujours pas de gouvernement. Alors que la CDU d’Angela Merkel et le SPD de Martin Schulz ont commencé à se voir pour constituer une nouvelle grande coalition, d’abord des discussions préliminaires avant des négociations plus formelles, les Allemands commencent à perdre patience. Pourquoi cela prend-il autant de temps alors que ces deux partis ont déjà gouverné quatre ans ensemble ? Veulent-ils vraiment diriger ensemble le pays ? Le dernier sondage de la télévision publique ARD, le « Deutschlandtrend », montre que les électeurs ont déjà répondu à ces questions: ils sont désormais une majorité (54%, +9 points) à vouloir un nouveau vote, alors que début décembre, dans une autre enquête de la ZDF, ils n’étaient que 29% à approuver ce scénario. En fait, l’hypothèse d’une nouvelle grande coalition ne fédère plus que les sympathisants de la CDU/CSU, qui sont 68% à trouver cette issue satisfaisante, les sympathisants du SPD étant très partagés (50% pour, 49% contre), ceux des autres partis étant tous en majorité contre. Au total, 52% des sondés ne veulent plus voir le SPD et la CDU se partager le pouvoir.

Il semble donc que les Allemands, peu à peu, tournent la page des années de grande coalition, et en même temps celle des années Merkel. Elle chute sur plusieurs indicateurs importants. En terme de satisfaction, elle n’est plus que troisième, derrière son ministre des Affaires étrangères (Sigmar Gabriel a repris toute la popularité de celui qui a pris sa place à la tête du SPD, Martin Schulz) et même derrière... le chef des Verts ! Ils ne sont plus que 53% des sondés (-3 points) à trouver qu’un nouveau mandat de chancelière serait une bonne chose. Et si elle enchaîne effectivement un quatrième mandat, beaucoup souhaitent qu’elle n’aille pas au bout… Dans le sondage, une série de questions résume bien l’attitude des Allemands vis-à-vis de leur chancelière: est-elle une bonne chancelière ? 65% des sondés disent oui. A-t-elle fait son temps ? 67% disent oui. Faut-il un renouvellement à la tête de la CDU ? 75% disent oui…

Résumons: les Allemands (du moins ceux interrogés dans ce sondage) ne veulent plus de grande coalition et souhaitent que Angela Merkel se mette en retrait. Mais si un vote avait lieu ce dimanche, quels seraient les résultats ? La CDU récolterait 33% des voix, le SPD 21%, l’AfD 13 %, les Verts 11%, les Libéraux et la gauche radicale 9%. Soit peu ou prou les résultats des élections du 24 septembre dernier. Résumons (bis): les Allemands veulent du changement, mais ne veulent rien changer.

 

Bonne journée !

 

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi