EasyJet se fait une place dans le ciel allemand [revue de presse 13/12]

Après la faillite d’Air Berlin, deuxième compagnie aérienne allemande, EasyJet va pouvoir étendre son réseau dans le pays. Hier, la Commission européenne a donné son feu vert pour l’acquisition par la compagnie britannique à bas coûts de 25 Airbus A320 et des liaisons court-courrier correspondantes d’Air Berlin. Cela « ne réduira pas la concurrence », a  tenu a précisé la Commission, sans rire. Ça ne peut de toute façon pas être pire qu’aujourd’hui, avec la Lufthansa en situation de monopole sur les liaisons intérieures en Allemagne, dont les avions sont pleins et dont les prix ne cessent d’augmenter. La Lufthansa, justement, doit reprendre de son côté 81 appareils d’AIr Berlin, mais la Commission s’est donnée plus de temps pour étudier cette reprise et l’impact qu’elle aura sur la concurrence dans le ciel allemand. Elle doit dire le 21 décembre prochain si elle donne son feu vert.

Après la GroKo… voici la KoKo !

KoKo: c’est le nouveau terme qui fait la une des pages politiques des journaux allemands. La GroKo désignait la Grande coalition entre le SPD et la CDU qui a gouverné l’Allemagne ces quatre dernières années. La KoKo pourrait être la nouvelle alliance entre les deux même partis mais sur des bases bien différentes. Le terme signifie « coalition de coopération » et traduit le désir très fort du SPD de travailler d’égal à égal avec la CDU, pour ne plus être le faire-valoir d’Angela Merkel. Beaucoup de sociaux-démocrates considèrent en effet que leur formation n’a pas réussi à capitaliser sur la mesure phare qu’ils ont imposé dans la Grande coalition précédente, à savoir l’instauration d’un salaire minimum, la chancelière étant suffisamment habile pour rependre à son compte cette mesure de gauche très populaire.

En bref, les Blitzactus

La fumée ne va pas se dissiper dans les restaurants autrichiens: l’interdiction de la cigarette devait être effective à la mi-2018, mais elle a été annulée dans le cadre des négociations qui se déroulent en ce moment entre les conservateurs de l’ÖVP et l’extrême-droite du FPÖ pour la constitution d’une coalition de gouvernement.
///
Quelles surprise pour cette jeune fille de 13 ans qui visitait un parc d’attraction dans le nord de la Bavière… Dans le jardin de la « maison de l’horreur », elle est tombée sur la tombe de son grand-père ! Elle avait été vendue par un tailleur de pierre indélicat qui avait été chargé de la retirer du cimetière après l’exploitation de la concession familiale.

 

Bonne journée !

 

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi