Les sociaux-démocrates à la croisée des chemins [revue de presse 07/12]

Pour le SPD, c’est un congrès capital qui s’ouvre aujourd’hui. Les débats doivent durer jusqu’à dimanche, Martin Schulz va remettre en jeu son poste de président du parti, mais tout sera dominé par une seule question: le parti doit-il continuer à discuter avec la CDU d’Angela Merkel pour reconstituer une grande coalition qui lui a pourtant tant couté dans les urnes aux dernières élections ? Le parti est, sur cette question, très divisé. Certains plaident pour l’esprit de responsabilité: face au blocage et pour éviter de nouvelles élections, il faut que le SPD revienne sur sa décision de retourner dans l’opposition. Le tout en se disant que la chancelière est affaiblie après l’échec des négociations avec les Libéraux et les Verts et qu’il y a là une belle carte à jouer… Une autre aile, portée notamment par les jeunes sociaux-démocrates, pense au contraire que le SPD n’a vraiment plus rien à gagner en gouvernant avec les conservateurs, qu’il faut s’opposer à nouveau pour retrouver une ligne claire et des électeurs. Ira ? Ira pas ? Pour la Bild, la question de la « GroKo » (« grande coalition ») est devenue une patate chaude au sein du SPD. Pour preuve, cette interview de la patronne des députés sociaux-démocrates publiée ce matin par le quotidien populaire. Andrea Nahles ne livre que des réponses laconiques et floues, précisant seulement: « nous devrions parler ouvertement avec la CDU »…

La transition énergétique danoise a le vent en poupe

En 2012, Copenhague s’était fixé à l’horizon 2020 des objectifs ambitieux en matière de déploiement des énergies renouvelables. Les dernières données publiées par le gouvernement montrent que cette transition verte va en fait beaucoup plus vite que prévu ! Ainsi, alors que la production d’électricité à partir d’éoliennes terrestres devait atteindre 500 mégawatts en 2020, elle se situe déjà à 924 MW. Si le rythme reste le même, ce sera 1250 MW en 2020, soit plus de deux fois ce qui était planifié. C’est la même chose pour les panneaux solaires qui produiront dans trois ans 918 MW, bien plus que les 500 MW qui étaient prévus. « Voilà qui va ouvrir les yeux à ceux qui pensent que notre transition vers les énergies vertes se passe mal », a sobrement commenté le ministre danois de l’environnement.

En bref, les Blitzactus

Heinz Michael Hansen

Un demandeur d’emploi a le droit de mendier, mais jusqu’à une certaine limite… C’est la décision du Pôle Emploi de Dortmund, sur le cas de ce chômeur de longue durée qui avait fait grand bruit: Michael Hansen avait vu ses allocations réduites après qu’une employée du Pôle Emploi (Job Center) l’avait reconnu dans la rue en train de mendier. Face au tollé provoqué par cette décision, l’agence gouvernementale a finalement décidé qu’il pourra récolter jusqu’à 204,5€ par mois en faisant la manche, sans avoir à le déclarer à l’administration, et ses minimas sociaux ne seront pas réduits.
///
En Suisse, un homme qui avait égaré son portefeuille il y a dix ans (!!) l’a finalement retrouvé avec tout l’argent qu’il contenait. Pjeter Marku l’avait perdu sur le chantier où il travaillait. Et ce n’est pas tant la perte de 500 francs suisses qui l’attristait que celle d’un billet porte-bonheur de 20 francs qu’il gardait précieusement sur lui depuis qu’il était arrivé en Suisse en 1989, depuis le Kosovo. Il y a quelques jours, il a reçu un appel d’un bureau de poste lui annonçant que son portefeuille avait été retrouvé par un facteur. « Les Suisses sont vraiment honnêtes », a-t-il commenté au quotidien suisse 20 minutes.

 

Bonne journée !

 

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi