La Jamaïque, terre de compromis ? [revue de presse 08/11]

 

Après une poussée de fièvre en début de semaine, et la crainte que de nouvelles élections soient convoquées, l’optimisme a repris le dessus dans les négociations pour la future coalition gouvernementale. « La Jamaïque est sur la voie du compromis », titre ce matin le Tagesspiegel, les couleurs des partis en présence rappellent le drapeau jamaïcain. Les Verts, les Libéraux (jaune) et la CDU/CSU (noir) ont enfin montré des signes de bonne volonté. Les écologistes sont ainsi prêts à revoir à la baisse leurs exigences en matière de transition énergétique, et ne souhaitent plus forcément fixer à 2030 la fin du moteur à combustion, idem pour la fin des centrales à charbon. L’aile « réaliste » du parti a pris le dessus. Les Libéraux, eux, sont disposés à accepter des baisses d’impôts moins importantes que les 30 à 40 milliards promis pendant la campagne, concentrant leurs efforts sur la suppression de l’impôt de solidarité instauré après 1990 pour soutenir les régions d’ex-RDA. Chacun a donc fait un pas important, et « ces négociations pourraient donner leurs premières résultats dès vendredi », écrit le Tagesspiegel, Angela Merkel ayant fixé la date du 16 novembre comme date butoir pour ces discussions préparatoires. Alors pourra commencer le plus gros morceau: la constitution formelle du gouvernement et l’attribution des postes. 

Qui a volé les « pavés de la mémoire » ?

Vive émotion à Berlin dans le quartier de Neuköln: 13 « pavés de la mémoire » ont disparu. Ces pavés rappellent le nom et le destin des Juifs déportés pendant la guerre. Ils sont placés devant les immeubles où les victimes de l’Holocauste vivaient, et ressortent légèrement des trottoirs, afin que les passants trébuchent dessus. Ils constituent aujourd’hui l’une des plus grandes opérations du souvenir, avec 7.000 pavés déjà installés à Berlin, 63.000 dans le monde entier. Chaque pavé coûte 120 euros, et est installé à l’initiative des habitants de l’immeuble où résidait la victime. Les 13 pavés ont tous disparu pendant la nuit de lundi à mardi, et la police privilégie la piste politique. L’artiste berlinois qui a lancé l’initiative des pavés de la mémoire en est lui convaincu: « jamais autant de pavés n’avaient disparu d’un coup, pour moi c’est clairement lié aux milieux d’extrême-droite », explique Gunter Deming dans la Bild. Du reste, la date du vol interpelle, à quelques jours des commémorations de la Nuit de Cristal (9 novembre 1938). A cette occasion, une grande opération de nettoyage et d’entretien des pavés de la mémoire doit d’ailleurs avoir lieu à Berlin. 

En bref, les Blitz-actus

Cela fait mauvais genre… l’ex-ministre des Finances et actuel patron des Caisses d’Epargne allemandes est poursuivi pour fraude fiscale, ayant omis de déclarer à temps ses revenus —— Qui est le plus heureux en Allemagne ? Selon une étude la Deutsche Post, ce sont les habitants du Schleswig-Holstein, région frontalière du Danemark, qui sont les plus satisfaits de leur vie, les moins heureux se trouvant dans les régions de l’ex-RDA. —— Le football allemand pleure l’un des héros du « miracle de Berne. Hans Schäfer faisait partie de l’équipe de la RFA, sacrée championne du monde dans la capitale suisse en 1954. Il est décédé à l’âge de 90 ans.

Bonne journée !

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi