Les Allemands n’ont pas voté, mais le jeu des coalitions a déjà commencé [revue de presse 18/09]

A moins d’une semaine du scrutin, si la réélection d’Angela Merkel semble assurée, son futur gouvernement reste une énigme. Alors ce lundi, de nombreux journaux allemands s’interrogent sur la composition de la future coalition gouvernementale. Si la chancelière a très vite exclu certaines coalitions, avec le parti populiste Alternative pour l’Allemagne ou avec la gauche radicale, d’autres sont toujours possibles malgré des désaccords historiques. Concurrents de longue date, les libéraux du FDP et les Verts se sont montrés ouverts à une possible coalition alors que leurs programmes semblent opposés. Ce week-end, les deux partis ont affirmé qu’ils pouvaient s’imaginer travailler ensemble. Christian Lindner, le porte-parole du FPD s’est dit “prêt à prendre ses responsabilités”, mais pas à n’importe quel prix: “Nous n’excluons rien sauf une chose: trahir nos principes”.
Deux thèmes pourraient rendre les négociations compliquées: l’immigration et l’environnement. Les Libéraux souhaitent une réforme de la loi sur l’immigration. Ils attendent une clarification des différents statuts: pour eux, l’asile et la protection humanitaire ne doivent pas signifier immigration de longue durée.

En ce qui concerne la politique des transports et de l’énergie, les Verts et le FDP n’arrivent pas à se mettre d’accord. Katrin Göring-Eckardt, la tête de liste des Verts, a précisé hier qu’aucune coalition n’aurait lieu avec le FDP si les libéraux ne soutenaient pas une sortie des moteurs à combustion. Les Allemands, quant à eux, se disent favorable à une nouvelle “Grande coalition”, c’est-à-dire une alliance entre les chrétiens-démocrates de la CDU et les sociaux-démocrates du SPD. Selon le dernier sondage de l’institut Enid, 55% des Allemands ont qualifié le dernier gouvernement CDU-SPD de “plutôt bon”. Mais, contrairement aux électeurs, les chefs des partis CDU et SPD souhaitent éviter une nouvelle “GroKo” et favorisent une coalition avec le FDP ou les Verts. Le ministre des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel (SPD) a précisé qu’il considérait une coalition SPD - FDP - Verts comme la plus juste pour le pays: “Je suis un vrai fan. Je suis un socio-libéral et je la considère au fond comme la bonne coalition”.

Angela Merkel en campagne auprès des enfants


Angela Merkel répondait hier aux questions d’enfants, invités au siège du parti à Berlin. Malgré douze ans de mandat, c’était une première pour la chancelière ! Une heure durant, la candidate de la CDU fut interrogée sur ses goûts et ses “moments préférés” dans la vie. Les enfants étaient ravis de découvrir qu’ils avaient autant de points communs avec la chancelière. Son plat préféré ? “les spaghettis bolonaise”. Ses animaux préférés ? “Les hérissons, les éléphants et les lapins sauvages”. Avec ce genre de réponses, Merkel devrait marquer des points auprès des futurs électeurs. Beaucoup d’enthousiasme chez les jeunes garçons quand la fan de la “Mannschaft” a cité Manuel Neuer et Philipp Lahm comme ses joueurs favoris. Avis plus mitigé n revanche concernant le loisir préféré de la chancelière: “cultiver des pommes de terre”. Enfin, petite surprise de la soirée, Merkel a cité “sa rencontre avec son mari” comme son plus beau souvenir.

L’arbitre a sifflé plus vite que son ombre


L’équipe de Cologne est au fond du gouffre ! Alors que le 1. FC Cologne fêtait, il y a quelques jours encore, son retour sur la scène européenne en affrontant Arsenal en Europaleague, le match d’hier contre Dortmund fut un désastre pour les Colonais. Le Borussia Dortmund a écrasé Cologne 5:0 et reprend ainsi la tête du championnat d’Allemagne. Un match parqué par un incident de jeu rarissime. Alors que le BVB mène déjà 1:0, un but de Sokratis juste avant la mi-temps a été validé suite à une curieuse erreur d’arbitrage. L’homme en noir a en effet sifflé et validé le but alors que le ballon n’avait pas encore franchi la ligne. Selon les règles de Bundesliga, le match s’arrête dès que l’arbitre siffle, le but ne peut donc être comptabilisé. Le club de Cologne a fait savoir, ce matin, qu’il portait plainte contre l’arbitrage et espérait pouvoir rejouer le match, dans les prochaines semaines.

A lire aussi